Catégories
Albums

[ALBUM] Portugal. The Man – « In the Mountain In the Cloud »

Quand on écoute la musique planante de Portugal. The Man pour la première fois, on a du mal à croire que le groupe est originaire du même endroit que Sarah Palin (Wasilia, en Alaska). Rien n’évoque moins l’hiver qu’un groupe indie dont les sonorités évoquent David Bowie à l’époque de Space Oddity ou d’autres grands classiques un peu glam des années 1970.

Ce groupe, que je ne connaissais pas, est actif depuis 2004 et comptait, avant In the Mountain, In the Cloud, cinq albums, tous sur étiquette indépendante. En 2010, le groupe a signé avec un major, soit Atlantic Records. Ce qui marque généralement la fin de la période créative chez les groupes indépendants semble être, pour Portugal. The Man, un espèce de nouveau départ dont les membres du groupe se servent pour nous mener non loin du paradis.

En fait, il ne perdent pas de temps, dès la première chanson, la (très) planante So American, on est immédiatement accroché. La mélodie se grave lentement, les paroles (qui n’ont rien d’un roman de Shakespeare, tout de même, mais on s’en fout un peu, non?) s’apprennent rapidement, les textures sont riches et complexes sans que ce soit nécessairement trop lourd, après trois minutes, on sait qu’on a affaire à de vrais professionnels.

Les chansons suivantes ont des airs d’hymne d’aréna (la puissante Floating), d’hybrides électronique-rock classique (un petit air de Passion Pit flotte sur Everything You See) ou de pièces glam-rock épiques (Sleep Forever clôt l’album dans une montée de 6 minutes 21 secondes particulièrement réussie). Le tout est superbement ficelé, chacune des chansons ayant une place qui lui convient parfaitement. D’ailleurs, In the Mountain, In the Cloud s’écoute d’un trait sans qu’on ait l’impression qu’il y a des longueurs ou des pièces bouche-trou. C’est à l’honneur du groupe à une époque où on se contente de mettre deux ou trois bonnes chansons par disque et d’offrir le strict minimum pour le reste. Au début des années 1970, cet album aurait pu produire 11 45-tours.

S’ils bénéficient le moindrement du soutien d’Atlantic, les gars de Portugal. The Man sont promis à un très grand succès. L’album ne plaira pas à ceux qui ne jurent que par le gros rock lourd, mais il devrait faire plaisir à de nombreux amateurs de rock. Écoute donc ça va les surveiller. C’est promis.

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

3 réponses sur « [ALBUM] Portugal. The Man – « In the Mountain In the Cloud » »

Je me suis finalement procuré l’album et j’ai pris le temps de l’écouter au complet (le soir de la première game du Canadien, oui monsieur, il y a un message là-dedans!). C’est à Head is a Flame que j’ai vraiment accroché. Très puissant! Je trouve quand même que tu es généreux avec ta cote, peut-être que c’est une sonorité qui va te chercher plus directement que moi. En tout cas, ce n’est que la première écoute…

J’avais donné un 8 au départ, mais je me suis trouvé sévère de donner juste 8 à un album qui n’a pas vraiment de point faible, sauf celui d’avoir été composé par une bande d’inconnus qui viennent de la même ville que Sarah Palin. 😉

Laisser un commentaire