Catégories
Non classé

Critique : Kenny Rogers – « You Can’t Make Old Friends »

Rogers You Can't MakeOK, j’avoue, un disque de Kenny Rogers aux côtés de CHVRCHES et Random Recipe, ça peut avoir l’air un peu bizarre. D’un côté, vous avez ces jeunes qui font cette musique énergique, métissée, de l’autre, vous avez ce crooner country-pop que vous connaissez parce que vos parents en faisaient jouer dans le vieux 8 pistes du pick-up.

En fait, non, vous ne savez même pas de quoi je parle quand je parle de vieux 8 pistes du pick-up. 😉

Une cassette 8 pistes, ça ressemble à ça. Oui, on en a fait du chemin depuis!

Oh que mes parents m’ont cassé les oreilles avec ça! Mais bon, avoir un père qui aime Elvis et Kenny et une mère qui aime le disco, ça ne m’a pas trop traumatisé!

Tout ça pour dire que bon, j’aime bien Kenny Rogers et ça dépasse le trip ironique de chanter The Gambler. J’ai d’ailleurs eu la chance de le voir à Bonnaroo en 2012, où il était devant les enfants de ses fans habituels. J’en garde un excellent souvenir.

Revenons en 2013, si vous le voulez bien. Monsieur Rogers a 75 ans bien sonnés et il nous offre une nouvelle galette, You Can’t Make Old Friends, où il rajeunit facilement de 30 ans. Bien sûr, il y a la chanson titre, qu’il chante en duo avec Dolly Parton, qui pourrait devenir un hit dans les CHSLD de la province, ou ‘Merica, où Rogers fait dans le patriotisme dégoulinant. Mais sinon, le bonhomme nous offre un album de country-pop très actuel et accessible où il se permet de rocker très solide (Turn This World Around), d’entonner quelques mots en espagnol (Dreams of the San Joaquin) ou de s’amuser avec Buckwheat Zydeco (Don’t Leave Me In The Night Time), tout en gardant cette voix chaleureuse qui a fait sa renommée.

Non, Rogers ne réinvente pas la roue. Il ne se réinvente pas lui-même. Mais avec You Can’t Make Old Friends, il montre qu’il est encore capable de faire de la bonne musique pas trop pépère qui s’écoute très bien en mp3. Pas pire pour un gars qui a probablement vendu plus de vieux 8 pistes que la majorité des artistes actifs à l’époque.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=kTmi6v0Sy2s&w=480]
Site : http://kennyrogers.com

Ma note : offset_7

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire