Catégories
Albums Festival d'été de Québec Festivals

[ALBUM] Metz – « II »

 

metz
Metz II (Subpop)

Metz, trio torontois signé sur la prestigieuse maison de disque Subpop fait suite à son premier disque éponyme sorti fin 2012 et acclamé par la presse spécialisée. Avec cette deuxième offrande, simplement intitulé II, il semble évident que la brique n’est pas tombée loin de l’arbre. Le groupe aborde l’album de façon brutale et le termine 30 minutes plus tard sans n’avoir jamais baissé la cadence. Si on compare souvent le groupe aux Melvins ou à Nirvana époque Bleach, il va sans dire qu’on pense plutôt aux incarnations plus lourdes de ces groupes; aucune chanson ne s’approchant ici du format ballade.

Nous avons droit à un mélange de rock, de punk et de hardcore savamment orchestré par les guitares saturées et abrasives du chanteur Alex Edkins. Il chante avec colère la vision de son monde torturé. Sans être particulièrement revendicateur, il pousse parfois l’auditeur à la réflexion, entre autres sur la chanson I.O.U. qui parle de la médication donnée aux enfants hyperactifs. À l’écoute de l’album, il est dur de passer sous silence l’apport majeur du batteur Hayden Menzies qui joue comme un déchainé et qui réussit souvent à nous sortir des sentiers habituellement empruntés par la musique punk. Petit bémol au niveau de la basse de Chris Slorach qui gagnerait à être plus présente, à défaut d’être inventive.

On retient surtout la puissance de II. Le groupe a développé entre les deux albums son sens mélodique ce qui bonifie ce que l’on pouvait entendre sur l’offrande précédente. La piste Spit You Out est un excellent exemple de chanson à la fois accrocheuse et corrosive. Pour ceux qui mettront la main sur la version vinyle, le côté B est particulièrement réussi avec l’enchainement des trois dernières pièces Wait In Line, Eyes Peeled et Kicking a Can of Worms qui est la seule pièce se rapprochant d’un moment « calme ». Les guillemets étant ici essentiels.

Le groupe une excellente réputation en ce qui a trait à la performance en concert. Il sera d’ailleurs possible de le constater par nous-mêmes alors que Metz sera au programme d’une soirée punk/rock/garage le 12 juillet à l’Impérial dans le cadre du FEQ. Ils défendront les pièces de cette bombe en bonne compagnie puisque c’est le groupe de Québec Ponctuation (qui présentera également son excellent deuxième disque) et les Black Lips qui partageront la scène. Cette future agression pour nos tympans est assurément un des bons coups du festival.

 

Laisser un commentaire