Catégories
Festivals FME

[FESTIVAL] FME 2015: Dernière journée et coups de cœur (jour 4)

Je commence à peine à me remettre de mon FME, alors voici, finalement, le résumé de ma dernière journée avec mes coups de cœur en rafale à la fin.

julie
Julie Blanche

Le FME, c’est quatre jours intenses qui se sont terminés dimanche dernier. La journée a doucement commencé avec la prestation, dans la série des spectacles impromptus, de Julie Blanche au Parc Botanique « à fleur d’eau ». Dans une ambiance sereine et devant un décor bucolique, Julie et ses musiciens ont interprété les chansons de son premier album et ont fait une reprise d’une magnifique chanson de Philippe B, Petite leçon des ténèbres.

Hein Cooper - Crédit: Llamaryon
Hein Cooper – Crédit: Llamaryon

Vers 16h, on retourne là où avait lieu le marché public la veille pour écouter, une fois de plus, le fabuleux artiste australien Hein Cooper, qui portait fièrement son t-shirt du pub Chez Gibb’s.

Après avoir hésité pendant 20 minutes pour savoir à quel 5 à 7 on allait assister, parce que le choix était vraiment difficile, on a choisi la découverte du Chapelier fou. De l’électro français créé avec des synthés, des claviers, des violons, un violoncelle et de la clarinette. Bien qu’ils ne parlaient pas beaucoup, l’ambiance était très chaleureuse et je me suis acheté le vinyle parce que j’ai adoré.

Le Chapelier fou
Le Chapelier fou

Après un bon souper à La Muse Gueule, je suis arrivée juste à temps pour Seoul, mais j’ai raté Safia Nolin. Je me console, car le spectacle a été filmé (à voir ICI). Seoul c’est un son qu’on a déjà entendu, mais les gars donnent un bon rendu sur scène. Ils ont laissé place à Louis-Jean Cormier pour le spectacle de fermeture. J’avoue n’avoir pas vraiment écouté le dernier album de Louis-Jean donc les premières chansons du spectacle ne m’ont pas accroché tant que ça. J’ai tout de même aimé les projections qui viennent ajouter une chaleur ainsi que le jeu de lumière. J’ai quitté après environ quatre chansons pour aller profiter du bar et de la

Louis-Jean Cormier - Crédit: Llamaryon
Louis-Jean Cormier – Crédit: Llamaryon

fraicheur à l’extérieur. Vers 23h15, je me suis dirigée vers le disquaire pour assister au spectacle-surprise de Dany Placard, avec guitare acoustique et harmonica, mais sans micros et caisses de son. Tous ceux dans la place s’entendent pour dire qu’on a vécu un moment magique. À chaque fois que quelqu’un ouvrait la porte pour entrer dans la place, on entendait juste le

Dany Placard - Crédit: Llamaryon
Dany Placard – Crédit: Llamaryon

« boum-boum » du DJ dans la 7ème rue.

Ce qui fait que les gens chantaient encore plus fort les chansons de Dany Placard. Cela a créer des drôles et bons moments à la fois.

Dès que ça a fini, on est allé voir Kid Koala pour terminer le festival en beauté. Ce gars-là est fou. C’est une bête du scratch et c’est un maître dans l’art de changer les vinyles sur ses trois platines. Il devait faire chaud en dessous de son

Kid Koala - Crédit: Llamaryon
Kid Koala – Crédit: Llamaryon

costume. Le clou du spectacle a été lorsqu’il a fait jouer la chanson La bit à Tibi de Raoul Duguay. Lui-même ne semblait pas en revenir de la réaction de la foule. Il a sorti son cellulaire pour filmer ce moment quasi irréaliste.

Pas besoin de vous dire à quel point j’étais heureuse d’aller finir ma dernière soirée au Bar des chums. Depuis le temps que j’en rêvais, c’est-à-dire depuis l’an passé. FME, on se revoit l’an prochain !!!

 

Avec mes amis au photobooth du Bar des chums
Avec mes amis au photobooth du Bar des chums

Coups de cœur en rafale de mon FME 2015:

L’application mobile du FME

Avoir son hôtel sur le site de l’événement

La radio CFME 91,1

Les projections sur l’Agora des arts

Les photos de LePetitRusse projetées sur le mur

Les spectacles de : Syzzors, Philippe Brach, Bears of legend, Ropoporose, Chapelier fouHein Cooper, Loud Lary Ajust, Dany Placard, Kid Koala

 

Laisser un commentaire