Catégories
Albums

[ALBUM] Simon Paradis – « L’issue du soir »

C’est avec un album en français que l’auteur-compositeur-interprète de Québec Simon Paradis réapparaît cet automne. Intitulé L’issue du soir, cet album de « pas folk »-pop est un petit bijou aux coins parfois un peu rugueux écrit par Paradis alors qu’il vivait une période charnière de sa vie.

Pour ce faire, il a fait appel à ses complices habituels Hugo LeMalt (guitare), Renaud Pilote (batterie), Jane Ehrhardt (claviers) et Serge André Amin (basse) et il a enregistré ses chansons à divers endroits, dont à St-Frédéric-de-Beauce, au Pantoum et à Avatar, où il travaille. Méchante belle gang pour rendre les chansons de Paradis plus grandes que nature.

De bien belles chansons, d’ailleurs.

Qu’elles soient joliment pop-rock (avec un glaçage de synthés) comme Salon Balcon ou qu’elles prennent des airs solennels comme sur Corbeau, les chansons de L’issue du soir vont dans de nombreuses directions (hé, come on, y’a du synthé à la Vangelis sur Tempête!), mais elles gardent ce fil qui nous donne l’impression de regarder par la fenêtre ces tableaux brossés par Paradis.

Bon, si vous êtes du genre Garou, vous allez peut-être un peu irrités par la voix de Paradis, mais je ne vois pas qui aurait pu chanter ces chansons à sa place. Quand il chante le refrain d’Appartement, c’est avec une voix de gars désespéré qui frappe à la porte sous l’orage à 3 heures du matin un mardi soir. Chaque syllabe de chaque mot est parfaitement sentie et ressentie.

Musicalement, même dans les moments les plus tristes, on se croirait au Jardin botanique tellement ça fleurit de partout! Dans les chansons les plus douces comme dans les plus entraînantes, on trouve plein de moments d’émerveillement qui changent au gré des chansons. La mélodie, le solo de guitare, la couche de synthés, le rythme, le piano (si joli), tout finit par nous chatouiller les neurones.

Avec L’issue du soir, Simon Paradis a dressé dix portraits dans lesquels l’infiniment personnel se marie au grandiose. Le tout donne un ensemble complexe, ambitieux, mais tout à fait accessible, qui nous donne envie de distribuer des câlins.

L’album sera lancé vendredi 25 novembre, 20 heures, au Cercle. Première partie : Alexandre Martel. Plus de détails : https://www.facebook.com/events/879682748775044/

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

1 réponse sur « [ALBUM] Simon Paradis – « L’issue du soir » »

Laisser un commentaire