[Spectacle] Grimskunk était avec Lubik au Nord-Ouest, le 10 mars dernier, pour leur premier concert de l’année 2016.

C’est le groupe Abitibien Lubik qui a ouvert la soirée du 10 mars dernier au Nord-Ouest. Par la même occasion, ses membres, Alexandre Picard (au chant et à la guitare), Christian Frenette (à la guitare), Jean-Sébastien Trudel (à la basse) et Michaël Neault (à la batterie) jouaient pour la première fois en Mauricie ; et j’espère bien que nous les y reverrons puisqu’ils ont marqué les esprits par leur énergie débordante. Il leur a fallu moins de trois morceaux pour lever le public et le faire danser sur les rythmes de leur premier et unique album : Jusqu’au boutte. C’est du « rock abitibien francophone… du rock qui brasse » comme put me le dire Alexandre, à la fin de la soirée. Leur musique n’est pas pour autant bornée, les influences des membres du groupe sont larges et variées. Les seules limites qui auraient pu être présentes auraient été physiques puisque Alexandre ne pouvait jouer de la guitare pour des raisons de santé. Au contraire, il semblait en profiter. Sans guitare entre les mains, il prit encore plus de libertés en allant chanter à plusieurs reprises dans la foule. Le groupe souhaite de l’interactivité et le public le lui rend bien. Le pari a été gagné et tout le monde a passé une belle soirée.


La soirée était pourtant loin de se terminer puisque c’était au tour de la tête d’affiche, de monter sur scène. Avec 27 ans d’existence, Grimskunk n’en était pas à son tour d’essai. Les membres du groupe ont commencé leur spectacle avec les pièces Falling Into Shadows et Fuck Shit Up issues de leur dernier album intitulé Set Fire, dont nous n’avons écouté que trois morceaux, le dernier portant le nom de l’album. Ce sont des pièces provenant de l’ensemble de leur répertoire que nous avons entendu ce qui nous a permis de profiter de titres plus anciens tels que Perestroïska et Le Gouvernement songe. Ainsi, c’est l’ensemble de son univers musical que Grimskunk a partagé avec un public assez jeune, au sein duquel on pouvait retrouver d’anciens adeptes qui s’étaient donné rendez-vous pour écouter un punk rock influencé par le ska et le reggae.


La tournée de Grimskunk et de Lubik se poursuit.

 

Lubik

 

Grimskunk


Crédits photo : Adrien Le Toux.

Laisser un commentaire