FEQ 2016 : l’itinéraire… d’un vieux nostalgique

Nous commençons aujourd’hui une série d’articles dans lesquels nous vous proposerons une grande variété de spectacles à voir au Festival d’été de Québec. Pour joindre l’utile à l’agréable, nous vous livrerons le tout sous la forme d’itinéraires destinés à plusieurs publics cibles. Pour commencer, on s’est dit : « Faisons ça facile, mettons-nous dans la peau d’un vieux quadragénaire qui attend encore la venue de David Gilmour sur les Plaines! » Ça n’a pas été si facile que ça. Même en nous gâtant avec les vieux bands qui ont bercé notre enfance/adolescence/début de vie adulte, notre envie d’aller voir des groupes pertinents maintenant a quelques fois été trop forte.

Ah, le Festival d’été! Ce moment qu’on attend toute l’année pour voir nos artistes préférés avec des dizaines de milliers d’autres personnes venues comme nous chanter des refrains que nous connaissons par coeur depuis des décennies. Avec tout le gratin offert par Louis Bellavance et sa gang, pas besoin de sortir trop longtemps des sentiers battus, il y a tout ce qu’il faut pour nous rappeler les meilleures années de la bande FM. Et disons-le tout de suite : le prix du laissez-passer? À peine le prix d’un billet au Centre Vidéotron pour UN spectacle. À ce prix-là, on se prend une avant-scène!

7 juillet

Peter Gabriel et Sting
Peter Gabriel et Sting

Comment passer outre Sting et Peter Gabriel sur la scène Bell? Ces deux-là sont des légendes! Sting s’est fait connaître avec The Police tandis que Gabriel a connu un certain succès avec Genesis. Les deux ne manquent pas de classiques, c’est le cas de le dire. En première partie, Brandi Carlisle, que vous avez probablement connue parce que ses chansons jouent à plein dans Grey’s Anatomy, saura réchauffer la foule. (On voudrait juste reprendre notre rôle de soutien à la scène locale pour vous rappeler notre pétition pour voir Anatole et Peter Gabriel chanter ensemble pendant le FEQ…)

8 juillet

Prieur & Landry - Photo : Jacques Boivin
Prieur & Landry – Photo : Jacques Boivin

Prêtez votre passe avant-scène à votre fille, prenez son laissez-passer et dirigez-vous vers le parc de la Francophonie pour y voir Steve Hill et (surtout) The Cult. Ça va être le temps de vous époumonner sur She Sells Sanctuary. En prime, si vous arrivez assez tôt, vous allez faire connaissance avec Prieur & Landry. On vous avertit, c’est bon en testament, comme dirait Guy Chevrette (on n’allait quand même pas s’empêcher de vous proposer du neuf, tout de même!).

9 juillet

Parce que la nostalgie ne se limite pas qu’au rock, ce samedi, nous irons voir Ice Cube, que nous avons connus dans le bon vieux temps où N.W.A. faisait la pluie et le beau temps. Straight outta Haute-Ville!

10 juillet

The London Souls - Photo : Jacques Boivin
The London Souls – Photo : Jacques Boivin

Bad to the Bone. Get a Haircut. One Bourbon, One Scotch, One Beer. De qui on parle? Du légendaire George Thorogood et de ses Destroyers! Les rockeurs de Québec vont en avoir plein les oreilles au Parc de la Francophonie! En plus, vous allez pouvoir découvrir les excellents London Souls et les sublimes Whisky Legs.

11 juillet

Raton Lover - Photo : Jacques Boivin
Raton Lover – Photo : Jacques Boivin

Avouez que vous commencez à regretter votre achat de passe avant-scène. Baaaah, prêtez-la à votre autre fille, celle qui trippe sur Selena Gomez, pis dirigez-vous à 20 h vers… la scène FIBE à l’esplanade du Parlement. Plutôt que de vous proposer Eric Lapointe et The Respectables (au Parc de la Francophonie), nous vous proposons Raton Lover. Vous aimez les Allman? Vous aimez le rock avec des accents country? Vous allez faire une maudite belle découverte. Comme en Alabama, mais en français. Pis en plus, vous ne serez pas trop loin quand le show de Selena va finir!

12 juillet

The Planet Smashers - Photo : Jacques Boivin
The Planet Smashers – Photo : Jacques Boivin

Avouez-le. Vous la trouviez donc cute, Sheryl Crow! Mais c’est quand même pour sa musique que vous l’aimiez, dans le temps! Vous allez pouvoir en prendre plein la tronche à 19 h 30 sur la scène Bell!

Soirée en deux temps! Après avoir apprécié Crow (et probablement Brad Paisley qui a suivi), c’est le temps de vous rendre à l’Impérial Bell pour aller voir The Planet Smashers! Croyez-moi, y’a rien de mieux qu’un peu de ska pour oublier tous nos soucis. À 23 h 15!

13 juillet

Vous n’avez plus 20 ans. Vous allez donc vous reposer un peu.

14 juillet

Fred Pellerin - Photo : Laurence Labat
Fred Pellerin – Photo : Laurence Labat

Une autre soirée sur les Plaines, cette fois avec votre douce moitié. Vous vous dites que vous allez voir Julien Clerc pour lui faire plaisir, mais on ne se mentira pas, hein! Quand il va chanter Coeur de rocker, vous aller chanter plus fort que lui! Ensuite, Fred Pellerin promet un spectacle haut en choeur (de St-Élie-de-Caxton, bien entendu) et en couleurs.

15 juillet

Duran Duran
Duran Duran

INCONTOURNABLE : Neil Finn (Crowded House), Bryan Ferry et Duran Duran. Faites sortir votre côté pop! Apprenez combien votre blonde était stridente dans les années 1980! Écoutez Save a Prayer, mais cette fois chantée par autre chose que des gros rednecks. Quand Ferry va partir You Belong to the City, ne soyez pas surpris si vous vous dites : « AH, C’EST LUI, ÇA! »

16 juillet

July Talk
July Talk

En faisant la recherche pour nos itinéraires, nous nous sommes rendus compte que la nostalgie n’atteignait pas que les babyboomers. Aujourd’hui, tripper sur un groupe comme Red Hot Chili Peppers, c’est un peu comme tripper sur Queen en 1999 : vieux-jeu. Mais hey, ils donnent tout un show! Arrivez tôt et vous ferez connaissance avec la formation torontoise July Talk, un groupe qui décoiffe et fait monter le thermomètre de quelques degrés!

17 juillet

Rammstein - Photo : P.R. Brown
Rammstein – Photo : P.R. Brown

On le sait très bien, vous vous ennuyez de ce concert de clôture mémorable de 2010. Eh ben voilà, vous allez pouvoir le revivre et plus encore alors que Rammstein revient à Québec! Du feu pis de la pyrotechnie. Et une tempête de décibels.

Voilà qui fait le tour de notre itinéraire. Si nous avions voulu être le moindrement créatifs, nous vous aurions programmé une soirée chargée le 13 juillet (on aurait au moins dû vous conseiller Simon Kearney à L’Anti), mais bon, si vous nous trouvez sages dans nos choix, nous vous invitons à revenir voir nos prochains itinéraires.

Prochain itinéraire : Le chauvin de Québec

Auteur : Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

7 réflexions sur « FEQ 2016 : l’itinéraire… d’un vieux nostalgique »

  1. Pour moi: Jeudi le 7: Peter Gabriel et Sting
    Vendredi le 8: The Cult avec Steve Hill
    Samedi le 9: Peter Bjorn et Big Bad Voodo Daddy
    Dimanche le 10: Jah and I, London Souls et George Thorogood
    Lundi le 11: Éric Lapointe
    Mardi le 12: Brad Paisley et Sheryl Crow
    Mercredi le 13: Dead Obies et Lee Fields and The Expressions
    Jeudi le 14: Steel Panther et Steve Hill
    Vendredi le 15: Neil Finn, Bryan Ferry et DURAN DURAN
    Samedi le 16: July Talk et Red Hot Chili Peppers
    Dimanche le 17: Gojira et Rammstein

Laisser un commentaire