[SPECTACLE] Fjord (+ Floes), Le Cercle, 21 septembre 2016

Le Cercle s’est graduellement rempli hier soir à l’occasion du lancement de Textures, le tout dernier disque de Fjord. Les spectateurs, regroupés autour des tables à l’arrière de la salle, discutaient calmement en attendant l’arrivée sur scène du premier groupe.

Floes crédit : Sébastien Ouellet
Floes
crédit : Sébastien Ouellet

C’est aux alentours de 21h que les premières notes et vibrations de la musique de Floes résonnèrent dans la salle. Attention, ne vous mélangez pas : Floes était bien la première partie de Fjord ce soir-là. Tout comme leur nom, la musique de ces deux groupes s’amalgamait très bien, comme on a pu le constater hier. En effet, Floes propose un électro-pop planant accompagné d’effets, de mélodies et de solos à la guitare. Ce trio, qu’on avait aussi pu entendre au Show de la rentrée, a livré une belle performance au Cercle, le chanteur se montrant particulièrement agile dans les aigües ce soir-là. Autre fait notable : le son était très réussi, ce qui a grandement contribué à immerger les spectateurs dans le monde musical du groupe. En terminant, cette prestation a permis de découvrir un Floes plus intense, plus groundé qu’avant.

Fjord Crédit : Sébastien Ouellet
Fjord
Crédit : Sébastien Ouellet

Après une bonne pause entre les deux groupes, aux alentours de 22h15, Fjord a fait son entrée sur scène. La salle s’était pas mal remplie à ce point de la soirée, accueillant au grand minimum une centaine de personnes. Les deux musiciens habituels du groupe étaient accompagnés à la guitare, au clavier et à la voix par Antoine Angers, qui joue habituellement dans un autre groupe avec le chanteur de Floes (pouvez-vous deviner lequel ?).

La musique de Fjord, comme je l’ai dit tout à l’heure, avait bien été introduite par celle de Floes : ils nous ont présenté un électro-pop aux accents un peu plus soul sur lequel les voix en harmonie du chanteur et d’Antoine Angers ajoutaient des couleurs indie-folk. Quelques samples donnaient au tout des touches planantes et introspectives. La performance du groupe a fait plaisir au public, qui les écoutaient attentivement en hochant de la tête, voire en dansant un peu. Fjord a enfilé les pièces de leur nouvel album, pour un set d’un total de 30 minutes. On peut souligner leur enthousiasme ainsi que les extraits vidéos projetés à l’arrière-scène qui venaient accompagner leur musique et nous aider à nous perdre dedans.

 

 

Laisser un commentaire