[SPECTACLE] Odezenne (+ Jacques Jacobus), L’Anti Bar et spectacles, 3 mars 2017

On recevait de la visite rare ce vendredi à L’Anti : la formation d’origine bordelaise Odezenne est venue faire danser les Québécois avec son hybride hip hop-électro-rock et ses chansons coup-de-poing.

Devant près d’une centaine de fans enthousiastes, le trio (composé d’Alix, Jacques et Mattia, et accompagné d’un batteur pour l’occasion) a présenté les pièces de Dolziger Str. 2 avec un enthousiasme contagieux. S’ils ne sont pas trop bavards entre les morceaux, les membres du groupe se donnent à fond dès que la musique se fait entendre, faisant les cent pas sur la scène. Sur le parterre, on danse, on trippe fort sur les rythmes entraînants enveloppés de synthés et de guitare, tout en gardant l’oreille ouverte pour le flot ininterrompu de vers qui structurent les chansons. D’une efficacité chirurgicale, Odezenne réussit à faire aimer le rap à des gens qui préfèrent le chant et à faire danser des gens qui seraient normalement restés assis. On se surprend à réciter le refrain de Je veux te baiser avec le groupe. Particulièrement réussi. On espère maintenant que le groupe sera de retour bientôt!

En première partie, Jacques Jacobus, qu’on connaît pour son travail au sein de Radio Radio, est venu nous donner un avant-goût de son premier album solo, Le Retour de Jacobus, qui sera lancé ce vendredi. Accompagné d’un MC, le Néo-Écossais n’a pas perdu ses bonnes habitudes : parcourant la scène de long en large, Jacobus faisait preuve d’un enthousiasme contagieux. Musicalement, si vous aimez bien Radio Radio, vous n’aurez aucun mal à apprécier : la musique du Retour de Jacobus est un bon retour aux sources, simple, mais droit au but. Ce n’est pas aussi explosif que le groupe, mais c’est vachement plus inspiré que ce que Radio Radio nous avait offert ces dernières années.

Auteur : Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire