Apéros FEQ : Lancement de la saison 2017-2018

La rentrée culturelle de Québec bat son plein ces jours-ci. La saison des lancements d’albums est officiellement commencée, le gala de l’ADISQ et le GAMIQ approchent à grands pas et les différentes séries de concerts ont débuté leurs activités (allô le Pantoum, on s’était ennuyé).

C’est en cette période de renouveau culturel que le Festival d’été de Québec lance sa nouvelle saison des Apéros FEQ. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, c’est un concours où 24 groupes différents monteront sur les planches du District St-Joseph pour gagner leur place dans la programmation du Festival. Les 24 semaines de spectacles seront séparées en 4 vagues où un gagnant par ronde se verra offrir 1 000 $, une place en finale à l’Impérial Bell le 17 mai 2018 ainsi qu’un spectacle sur la scène Fibe à l’été 2018. Le groupe remportant la grande finale recevra une bourse de 6 000 $ et plus de tous les prix précédents.

L’an dernier, le grand prix comprenait aussi un spectacle sur les Plaines d’Abrahams, mais l’équipe du FEQ, n’ayant pas réussi à le faire cette année, a décidé de ne plus inclure cette récompense dans le concours.

Voici les concurrents de la première vague des Apéros FEQ:

À partir du 5 octobre, vous pourrez découvrir et apprécier un groupe différent à chaque jeudi soir à 18h. Parfait pour un 5 à 7 avec vos collègues mélomanes!

Les efforts se font nombreux pour Petite-Vallée et son festival !

Le feu qui a ravagé le Théâtre de la Vielle Forge, à Petite-Vallée, a pris par surprise de nombreux amateurs de musique et artistes de renom. Un élan de générosité et de solidarité a permis à plusieurs initiatives de voir le jour. 

La première sera un concert-bénéfice qui aura lieu le 10 septembre prochain au Centre Vidéotron. Plus de cinquante artistes s’y produiront en vue de reconstruire le théâtre bien-aimé. L’initiative, intitulée Chanter plus fort que le feu, sera mise en scène par Nelson Minville et animée par Emmanuel Bilodeau. Elle regroupera des artistes comme Louis-Jean Cormier, Patrice Michaud, Marie-Pierre Arthur et Vincent Vallières. S’ajoutent à eux Laurence Jalbert, Richard Séguin, Les soeurs Boulay, Yann Perreau, Paul Piché, Légendes d’un peuple, Émile Bilodeau et Philippe Brach, pour ne nommer que ceux-là.

Un deuxième événement, celui-ci chapeauté par Daniel Boucher, regroupera des témoignages de solidarité tantôt d’artistes, tantôt de citoyens. Des performances inédites, des anecdotes et des souvenirs en lien avec la Vieille Forge seront aussi mis en ligne sur le site Web de la campagne. Les festivaliers, les amis de Petite-Vallée ainsi que le grand public pourront partager leurs témoignages et faire un don directement sur ce portail. D’autres concerts-bénéfices s’ajouteront à celui de Québec dans différentes villes.

Mile Ex End Musique Montréal : Une première édition riche!

Rien de mieux que de terminer l’été de la même manière qu’on l’a commencé! C’est pour cette raison qu’au cours des prochains jours, nous vous présenterons quelques-uns des festivals qui marqueront la fin de la belle saison.

Un nouveau festival voit le jour à Montréal pendant le week-end de la Fête du travail : Mile Ex End Musique Montréal invite les mélomanes sous le viaduc Van Horne (près du métro Rosemont, pour les gens de l’extérieur comme moi) pour deux journées de musique en tous genres.

Le festival peut compter sur de très belles têtes d’affiche : Patrick Watson, City and Colour, Godspeed You! Black Emperor et Cat Power, mais le reste de la programmation est fort intéressant, allant de Charlotte Cardin à Megative en passant par Tire le coyote et Kid Koala.

L’auteur de ces lignes a bien hâte d’entendre le nouveau matériel de Maude Audet et d’enfin voir Andy Shauf après tant de rendez-vous ratés cet été (désolé, Gabrielle Shonk… mais toi, je t’ai vue à ton plus gros show à vie!).

Les portes ouvrent à midi les deux jours. Des camions de rue seront présents pour combler nos appétits.

Pour en savoir davantage ou acheter des billets : http://mileexend.com/fr

La scène émergente à l’honneur au Festival Artefact!

Rien de mieux que de terminer l’été de la même manière qu’on l’a commencé! C’est pour cette raison qu’au cours des prochains jours, nous vous présenterons quelques-uns des festivals qui marqueront la fin de la belle saison.

Ce week-end, la scène dite émergente est à l’honneur à Salaberry-de-Valleyfield, qui accueillera une nouvelle fois le Festival Artefact. Juste assez loin des tracas de la ville, mais juste assez accessible à partir de Montréal!

Au menu, entre autres : Choses SauvagesLydia KépinskiHarfangVincent AppelbyBeyriesElliot MaginotRaphaël DénomméBabinsYann PerreauLa BronzeMCCLes LouangesCaravaneGeoffroy et The Franklin Electric.

Du 24 au 26 août.

Pour plus d’infos ou acheter vos billets : https://festivalartefact.com/

Gros party au Show de la rentrée de l’Université Laval!

La CADEUL, en collaboration avec CHYZ 94,3 et Impact Campus vous invitent à célébrer la rentrée le 13 septembre prochain au Show de la rentrée, un événement gratuit qui se déroulera au pavillon Alphonse-Desjardins! Avec près de 10 000 visiteurs sur place, il s’agit du deuxième événement en importance à Québec après Big FEQ!

Au menu, de la musique pour tous les goûts, et ce, sur cinq scènes différentes : The Franklin ElectricKoriassChocolatBleu Jeans BleuBrownMauvesBellflowerZagataHelena DelandBabinsYokofeuVictimeFunk Connection et The Blaze Velluto Collection.

Dès 15 heures, sur le stationnement en face du pavillon Desjardins, les visiteurs pourront déguster ce qui se fait de mieux comme bouffe et bière sur le campus!

L’événement est complètement gratuit – 18 ans et plus!

Pour plus de détails : http://cadeul.com/showdelarentree/

Ça va brasser à Bivouak’alooza!

Rien de mieux que de terminer l’été de la même manière qu’on l’a commencé! C’est pour cette raison qu’au cours des prochains jours, nous vous présenterons quelques-uns des festivals qui marqueront la fin de la belle saison.

On connaît bien Saint-Jean-Port-Joli pour ses sculpteurs, mais une nouvelle tradition s’installe depuis l’année dernière : le festival Bivouak’alooza.

Cette année, le festival aura lieu le 26 août et si on se fie à l’affiche, ça va brasser!

Reel Big Fish – Photo : Jacques Boivin (archives)

En tête d’affiche, la formation ska-punk californienne Reel Big Fish fera danser le public au son de ses chansons entraînantes. Le groupe célèbre son 25e anniversaire et termine sa tournée estivale à Saint-Jean-Port-Joli. Même si vous n’êtes pas du genre à skanker votre vie, vous allez danser joyeusement!

Mononc’ Serge – Photo : Jacques Boivin (archives)

Qui dit party dit Mononc’ Serge, avec ses chansons rigolotes sur la forme, mais lourdes de sens dans le fond. L’ancien Colocs est une bête de scène, et si sa contrebasse l’empêche souvent de se promener d’un bord à l’autre, son charisme, lui, te remplit un espace scénique en un rien de temps. Attendez-vous à une floppée de classiques festifs!

Koriass – Photo : Jacques Boivin (archives)

Koriass est de retour depuis quelques semaines et on a entendu dire qu’il était explosif! Le chef de file du rap queb allie beats explosifs et poésie engagée, et le jeune homme a des milliers de fans prêts à bouncer avec le rappeur.

Les Dales Hawerchuk – Photo : Jacques Boivin (archives)

2017 est l’année des Dales Hawerchuk. Le groupe jeannois est partout cet été, et avec raison! Désavantage numérique est une bombe rock, et la formation dirigée par les frères Séguin n’a pas peur d’aller dans les coins (et de donner son 110 %). Si le tonnerre cherche à se pointer, il n’a qu’à bien se tenir, il va se faire enterrer par le rock des Dales!

Le festival accueillera également les punks un brin celtiques d’Irish Moutarde, le rock apocalyptique des Hôtesses d’Hilaire, le dancehall festif de King Abid, la chanson brillante, mais sans prétention, d’Émile Bilodeau et la vedette locale Joe Robicho (et son folk acoustique).

Orloge Simard – Photo : Jacques Boivin (archives)

La soirée se terminera au Cabaret des survivants avec un groupe qui a l’habitude de veiller tard et de mettre le feu partout où il passe : Orloge Simard. Le groupe baieriverain est peut-être vulgaire et absurde, mais ses spectacles sont des happenings qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie!

Les spectacles commencent dès midi.

Pour en savoir plus (et acheter vos billets) : https://www.bivouakalooza.com/

À surveiller cette semaine à Québec

Bon, nos vacances sont terminées, on dirait! On a quelques beaux petits spectacles à vous proposer cette semaine à Québec. On a particulièrement hâte à celui de Blood and Glass, Thus Owls et Val Thomas qui sera présenté jeudi à L’Anti Bar et Spectacles, mais ce n’est pas notre seule proposition!

Common Holly + Marianne Poirier

(22 août, 20 h, Maelstrom Saint-Roch)

On connaît bien Marianne Poirier, qu’on a vue à plusieurs reprises avec sa jolie voix aérienne et ses chansons douces.

De son côté, Common Holly propose un mélange d’indie et de folk (sur lequel elle appose l’étique dark folk). Si on se fie aux quelques extraits de l’album Playing House (à paraître le 4 septembre), on devrait être gâtés.

Porte : 10 $

La Greffe + Fria Moeras + Charles Garant

(23 août, 20 h, Le Cercle)

Au beau milieu de la semaine, on vous invite à entendre le rock contemporain et théâtral de La Greffe, les chansons poétiques de Fria Moeras et l’indie mélodique de Charles Garant. 8 $ à la porte.

Thus Owls + Blood and Glass + Val Thomas

(24 août, 20 h, L’Anti Bar et Spectacles)

On a eu l’occasion de faire plus ample connaissance avec Val Thomas cette année. En seulement quelques simples et après quelques prestations, on a pu apprécier l’étendue du talent de la jeune femme originaire de Montréal. À (re)découvrir.

Avec Thus Owls, on sort constamment des sentiers battus. La formation menée par Erika et Simon Angell propose une pop unique, un brin expérimentale, parfois déroutante, mais jamais inintéressante. Magnifique fusion entre l’Europe et l’Amérique du Nord!

Parlant de sortir des sentiers battus, la pop de Blood and Glass ne donne pas sa place! Lisa Iwanycki-Moore et ses complices n’ont pas peur de briser les règles, de décoller les morceaux pour les recoller quelques minutes après.

Billets : https://lepointdevente.com/billets/d7p170824001

Safia Nolin – Photo : Jacques Boivin

Rendez-vous Limoilou avec Laura Niquay, Safia Nolin, King Abid et Shauit

(26 et 27 août, dès 19 h, Parc de l’Anse-à-Cartier)

Pour célébrer le 150e anniversaire du Canada, Limoilou en Vrac propose un événement rassembleur sur les lieux de la « découverte » de Québec, au parc Cartier-Brébeuf. Le volet musical de l’événement aura lieu juste à côté, au parc de l’Anse-à-Cartier. Samedi, l’auteure-compositrice-interprète attikamekw Laura Niquay et la toujours excellente Safia Nolin (qui a habité le quartier) viendront présenter leurs chansons. Et Safia a sûrement quelques belles reprises à offrir au public limoulois… Dimanche, on change de ton : le reggae/dance hall de King Abid précédera le reggae innu de Shauit!

Le plus beau dans tout ça, c’est que c’est gratuit!

Fermeture du SPOT (Tous Azimuts, Beat Sexü, Blaze Velluto Collection et Bad Dylan)

(26 juillet, 19 heures, Le SPOT)

Y’a eu moins de shows au SPOT cet été, mais celui-là, il fesse avec quatre groupes chouchous de la scène musicale! Tous Azimuts a lancé récemment un excellent album, Beat Sexü met le party dans la place, quelle que soit l’heure, Blaze Velluto Collection nous transporte avec son folk bleu marine, et Bad Dylan fait danser tous les parterres où il passe. Il va faire chaud!

 

Autres spectacles à surveiller :

Le spectacle de la rentrée au Cégep de Sainte-Foy avec Lubik, Jérôme St-Kant et Émile Bilodeau (23 août, 18 h 30)

Los / Bodywash au Sous-sol du Cercle (26 août, 21 h)

Saint-Roch Expérience : Une nouvelle formule alléchante!

Pour sa deuxième édition, l’équipe de 3 E, qui organise Saint-Roch Expérience, a fait de nombreuses modifications à sa formule, qui se voudra beaucoup plus accessible (gratuité, diversité des lieux).

Et si, comme nous, vous aimez nos artistes de Québec, vous serez servis!

Le festival se déroulera les 16 et 17 septembre, mais le gros du volet musical nous sera servi le samedi 16, et ce, dès 15 heures!

Anatole – Photo : Jacques Boivin

La formule : en même temps, toutes les demi-heures, trois artistes nous offriront des prestations d’une trentaine de minutes. Et les lieux peuvent parfois être surprenants!

Par exemple, des prestations auront lieu à l’Intermarché, à l’Exoshop, chez Coyote Records, à la place publique Fresk, sur la terrasse du Deux 22 et à l’édifice CSQ en plus de lieux plus conventionnels comme le District Saint-Joseph, le sous-sol du Cercle et la Korrigane.

Les artistes à l’affiche dans le cadre de ces prestations? AnatoleLaurence CasteraMedoraGab PaquetLaura LefebvreThe SeasonsCaravaneEgo DeathHarfang et Val Thomas.

Tire le coyote – Photo : Jacques Boivin

En plus, St-Roch Expérience nous convie à un grand spectacle gratuit à l’Impérial Bell (21 h), dirigé par Simon Pedneault. On pourra y voir Gabrielle ShonkKoriassPascale PicardTire le CoyoteThe Seasons et plusieurs autres!

Le dimanche 17, on pourra également voir un concert du rappeur MHD à l’Impérial Bell. Les billets pour ce spectacle sont en vente ici.

Pour en savoir plus sur la programmation de Saint-Roch Expérience (notamment sur le volet bouffe et arts), consultez le site Web!

Saint-Sauveur en fête : Un volet musical 100 % local

Ce samedi 19 août, le quartier Saint-Sauveur se mettra sur son 31 pour faire la fête… et le volet musical de la 26e édition de Saint-Sauveur en fête peut difficilement être plus locale que cette année avec trois artistes/groupes aux styles très différents : Jérome CasabonMen I Trust et Caravane.

Jérome Casabon – Photo : Jacques Boivin

Dès 19 heures, Jérome Casabon viendra nous proposer ses chansons tendres et rigolotes et ses histoires rocambolesques. L’auteur de Pas pire content, Bullshiter l’ventHockey Cosom et bien d’autres chansons entraînantes n’a pas la langue dans sa poche et son profil chansonnier saura faire lever le party!

Men I Trust – Photo : Joanie Paquet

À 20 heures, ce sera au tour de Dragos, Jessy et Emma de Men I Trust de nous faire voyager dans leur univers électropop vaporeux. En plus des chansons groovy qu’on a déjà entendu à plus d’une reprise, le trio devrait nous en proposer une nouvelle, Tail-Whip, dont on pourra voir le vidéoclip très bientôt. La rue Saint-Vallier deviendra une grande piste de danse!

Caravane – Photo : Jacques Boivin

Nos rockeurs au coeur tendre Caravane fermeront la marche à 21 heures 15. Le groupe, qui célèbre déjà plutôt bien le quartier avec son émouvante Arago, devrait enflammer tout le quartier avec son rock bien bluesé, plein de guitares et d’attitude. Le quatuor nous promet une prestation sur mesure pour l’événement. Traduction : les gars vont nous en mettre plein les oreilles. Et parions que le fan numéro un du groupe, le célèbre Père Noël rockeur, ira faire la fête avec le groupe!

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/events/1799204183438271/

Les Cowboys Fringants, Canailles et Foreign Diplomats au spectacle de la rentrée de l’UQTR!

Encore une fois, la programmation du spectacle de la rentrée de l’Université du Québec à Trois-Rivières nous fait de l’effet.

Foreign Diplomats le 30 mars 2016. Crédit photo: Marion Desjardins / Llamaryon

À partir de 18 h, le 6 septembre prochain, les étudiants et la population trifluvienne et des alentours pourra profiter d’un spectacle festif avec Foreign Diplomats pour ouvrir la soirée. C’est en avril 2016 qu’on a pu les voir en Mauricie pour la dernière fois alors nous avons bien hâte de les voir interpréter les chansons de leur album Princess flash et peut-être même de nouvelles pièces.

 

Canailles – Photo : Jacques Boivin

 

Le groupe Canailles fera continuer la fête en interprétant les chansons de leur nouvel album Backflips et, espérons-le, les chansons de l’album, qui selon mois les a fait connaître davantage, Manger du bois, paru en 2012.

 

Les Cowboys Fringants
LaTaverne,St-Casimir
Crédit photo:Yoan Beaudet

 

C’est le populaire groupe québécois Les Cowboys Fringants qui viendra clore le spectacle sur la scène extérieur sur le terrain de l’UQTR. Même si on les a vus plusieurs fois, c’est toujours un spectacle mémorable et c’est une chance incroyable que les étudiants ont d’avoir ce groupe sur le terrain de leur Université.