[Punkrock BBQ] Compte-rendu

Vendredi dernier, Getaroom.ca et Première Ovation présentaient le tout premier Punkrock BBQ au Hangar de Québec mettant en vedette le groupe suédois Millencolin, Such Gold et plusieurs autres formations locales. L’ambiance était à son maximum ; c’est mission accomplie pour les organisateurs.

5 à 7

Pour bien commencer le week-end, je me suis rendue au Hangar vers 17 h afin d’assister aux prestations extérieures des groupes locaux Alie Sin et Lost Love.

Vers 17 h 30, Alie Sin est débarqué avec son folk-punk, prêt à mettre de l’ambiance à cette première prestation de la soirée. Le groupe a su me charmer avec leur chanson en français, mais surtout avec la maîtrise de leurs instruments. Originaire de Québec, le band a même écrit une chanson en l’honneur du fameux bar Le Dauphin, un bar assez trash situé dans le quartier Saint-Roch. J’ai été amusée d’entendre cette dernière. Bref, la formule acoustique était excellente.

Les gars de Lost Love ont à leur tour offert une prestation punk rock à la hauteur de mes attentes ; un punk rock rapide qui cadre absolument avec mes goûts. Ils sont d’ailleurs en nomination dans la catégorie « Meilleur album punk 2016 » avec leur album Comfortable Scars au GAMIQ, le Gala Alternatif de la Musique Indépendante du Québec. Le groupe a une belle aisance sur scène. Il a bien réchauffé la foule avant le spectacle principal ; j’étais prête à faire le party !

Spectacle principal

Vers 19 h 00, le groupe Portland!, originaire de Québec, est monté sur scène. Avec leur pop-punk, Portland! a su assurer la première partie de la soirée avec brio. La plupart des musiciens semblaient assez concentrés sur leurs instruments. Quelquefois, j’avais l’impression que les instruments enterraient complètement le vocal, l’une des guitares et même les backvocals. Néanmoins, j’ai pu constater la maturité de leur projet. On a même pu entendre quelques chansons avec du scream vocal, une influence, voire une ressemblance au groupe A Day to Remember. Malgré quelques pépins avec le son, Portland! a su offrir une belle performance.

Ensuite, Our Darkest Days a fait vibrer le Hangar avec son punk rock. Dès les premières notes, on pouvait remarquer que les musiciens étaient assez expérimentés. Le chanteur avait de bonnes interactions avec la foule. C’était le premier spectacle pour leur nouveau guitariste John. Il était par ailleurs assez en confiance tout au long du spectacle.

Such Gold en a mis plein la vue avec son punk hardcore mélodique. Les musiciens sont des bêtes de scène. On peut d’ailleurs le constater avec leur prestance et leur aisance sur scène. Présentement en tournée nord-américaine, le groupe a su livrer la marchandise.

Tête d’affiche la soirée, Millencolin a su effectuer son mandat à la perfection. Admiratrice de ce groupe depuis mon adolescence, j’ai été plutôt satisfaite du setlist. Par contre, j’aurais aimé entendre plus de chansons des albums Pennybrige Pionners et Life on a plant. J’ai été particulièrement nostalgique pendant la dernière chanson jouée : No Cigar. Évidemment, comme dans tous les spectacles punk rock, le slam était au rendez-vous. Mon cœur d’adolescente s’est même laissé tenter !

After-show

Les prestations acoustiques des groupes Hitch & Go et The Hunters m’ont complètement charmée. Les gars de Hitch & Go ont interprété plusieurs covers tels que My friends over you de New Found Glory. Quant à The Hunters, les musiciens m’ont encore une fois épatée avec leur talent à couper le souffle.

Bilan

Les gens ont répondu positivement à l’événement. Pendant le 5 à 7, on pouvait remarquer la popularité du BBQ avec une longue file à chacun des kiosques (Le Boucan et BBQ Québec & Friends). J’ai été impressionnée par la qualité des différentes grillades offertes et par les options végétaliennes. Excellente idée de la part de l’organisation d’y intégrer ces différents choix.

J’ai été complètement vendue par le concept de l’événement. J’ai absolument tout aimé : le 5 à 7, le spectacle principal et l’after-show acoustique. Mission réussie pour la première édition du Punkrock BBQ ! Ce fut un succès.

En espérant revoir une 2e édition très bientôt !

Choix de sorties : 28-29-30 mai

Grosse fin de semaine de musique qui commence dans quelques heures à peine. Alors si on veut avoir le temps de vous parler de tout, on va commencer tout de suite!

Jeudi 28 mai

  • L’auteur-compositeur-interprète-comédien aux multiples talents Émile Proulx-Cloutier sera à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec. 20 heures. 33 à 38 $
  • Du côté de la Source de la Martinière, on pourra voir The Beatdown meets Hugo Mudie, du reggae/ska/soul pimenté par Mudie. Heureux mélange en perspective. Première partie : Les Querelles. 20 heures (portes : 19 heures). 15 $
  • Au Cercle, ce sera Alie Sin dans une nouvelle formule acoustique. Seront aussi de la partie : River JacksRogue River et Jon Creeden. 21 heures (portes 20 heures). 12 $

Vendredi 29 mai

  • Émile Proulx-Cloutier sera à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec pour un deuxième spectacle en autant de soirs. 20 heures. 33 à 38 $.
  • Au Pantoum, Medora proposera un indie rock intelligent et aérien. Premières paties : David and the Woods et Pop Goes. 21 heures-ish (portes 20 heures). 10 $.
  • À L’AgitéE, Jane Ehrhardt présentera son nouveau EP en français Terminus tout en faisant ses adieux à la mythique salle de spectacles. Ont été invités à participer à cette soirée spéciale : Gab Paquet, Sylvia, Robbob et Alexandre Duchesneau. 21 heures (portes 20 heures). 10 $. On y sera!

Samedi 30 mai

  • À L’AgitéE, Les Chiens de Ruelles et Damn The Luck proposent une soirée tout en folk, en roots et en bluegrass. Ça va se faire aller le banjo! 20 h. 15 $.
  • Whisky Legs présentera un spectacle en formule duo au Café Babylone. 21 heures. 10 $
  • Au Cercle, The Posterz viendront montrer pourquoi ils créent de plus en plus de vagues un peu partout avec leur rap juste assez sale, sans bling bling, ni bullshit. Lary Kidd viendra spinner en DJ set pour ouvrir la soirée. C’est au sous-sol, ça commence à 21 heures (portes 20 heures). 12 $, à ne pas manquer.