Catégories
Entrevues Région : Québec

[ENTREVUE] Xavier Rudd

IMG_5317

Cela fait déjà trois ans que Xavier Rudd a sorti son septième album « Spirit Bird » , qui a joui d’une forte popularité et a consolidé la notoriété de l’artiste Australien sur la scène internationale par un son engagé tant sur le plan social qu’environnemental. Sur son tout dernier album intitulé « Nanna », Rudd pousse la note encore plus loin, changeant d’ailleurs sa formule de « one-man band » pour former un groupe composé d’artistes issus des quatre coins de la planète appelé « the United Nations ». Xavier Rudd est présentement en tournée Nord-Américaine pour la promotion de « Nanna » et j’ai eu la chance de lui poser quelques questions par téléphone un peu plus tôt ce mois-ci.

Bonjour ici Ludvig Germain Auclair pour le blog ecoutedonc.ca, ça va bien ?

Bonjour, ça va bien oui, merci.

Et puis, la tournée se déroule bien ? Je crois savoir que vous êtes près d’Austin au Texas en ce moment ?

Oui, oui, on se déplace en bus vers Austin, un peu fatigués mais ça va.

Bien ! comment te sens-tu par rapport à ta tournée au Canada? Tu as tout de même une belle relation avec le pays, surtout avec la Colombie-Britannique à ce que je sache.

Tu sais, c’est toujours bien de revenir ici. Les gens sont accueillants, l’énergie est bonne, la nature est belle. On est très occupés par la tournée et ça fait du bien d’Avoir tout ça. J’ai passé du temps en Colombie-Britannique durant l’enregistrement de « Spirit Bird », surtout sur l’île de Vancouver avec des gens fort sympathiques, j’en garde un bon souvenir.

Le Canada partage beaucoup de similarités avec l’Australie, notamment en ce qui a trait aux autochtones. Sachant que c’est un sujet prédominant dans ton oeuvre, est-ce quelque chose qui t’a influencé durant ton parcours ici ?

Eh bien, ma musique touche tout un chacun qui y est ouvert. Le traitement des peuples Aborigènes d’Australie est quelque chose que je mets d’avant, mais c’est d’abord et avant tout de mes sentiments, de mon énergie par rapport au monde et à la terre que je m’inspire. Les questions sociales sont un élément parmi tant d’autres dans mon processus artistique.

Parlant de processus artistique, comment s’est déroulé la transition d’artiste solo à un groupe de 11 artistes ? est-ce que ça a influencé le développement de la musique d’être plusieurs?

Pas tant à vrai dire. À la base les chansons viennent de mon inspiration, je ne force rien. Je ne suis pas le genre à m’asseoir et à me casser la tête à écrire des paroles ou des partitions… Je suis tout simplement mon état d’être et lorsqu’une mélodie ou des paroles me viennent à l’esprit, je les récite. Si elles sont récurrentes je finis par les enregistrer. Le fait d’être maintenant onze apporte plus de diversité au processus créatif, mais nous allons tous dans le même sens et ce n’est pas très différent de quand j’étais seul. Le groupe durera le temps qu’il faudra, dans la mesure que l’énergie reste homogène entre nous tous. c’est la base de United Nations.

En tant que fan, Je suis honnêtement impatient de voir votre performance à Québec le 8 novembre prochain au Capitole. Pensez vous jouer surtout le plus récent album ?

Merci mon frère, c’est toujours sympa à entendre. J’aime beaucoup Québec. C’est une belle ville pleine de gens aimables, il y fait froid remarque, comme partout au Canada en hiver ! (rires). j’aimais bien le snowboard quand j’étais ici avant. Je n’aurai malheureusement pas le temps d’y rester vu mon horaire très chargé mais j’aurais bien aimé. Honnêtement nous suivons le rythme, on joue le nouvel album principalement pour en faire la promotion mais souvent on joue d’autres chansons antérieures, ce qui est intéressant à onze au lieu d’un.

Eh bien ça faut chaud au coeur ça ! prochaine fois je vous suggère vivement vous ne le regretterez pas !

Ça c’est sûr. nous allons avoir trois jours de repos autour de Montréal, on va sûrement en profiter pour se la couler douce un peu.

Nous avons par la suite parlé de la nature au Canada et du surf sur l’île de Vancouver par nos expériences personnelles respectives avant de mettre un terme à l’entrevue. Force est d’admettre que c’est quelqu’un de vraiment sympathique et si vous ne le connaissez pas je vous suggère vivement d’aller voir ça de plus près. Xavier Rudd and the United Nations seront de passage à Québec au Capitole le 8 novembre.

Catégories
Nouvelles

Leloup au carré cet automne

(Jean Leloup. Crédit photo : Virginia Tangvald)
(Crédit photo : Virginia Tangvald)

On le sait tous, Jean Leloup n’est pas capable de faire les choses comme les autres. Par exemple, pourquoi proposer un spectacle alors qu’on peut en proposer deux complètement différents? Eh ben, c’est ce que notre roi ponpon préféré a décidé de faire à Montréal et à Québec cet automne!

Tout d’abord, le 31 octobre, Leloup sera au Capitole de Québec avec son orchestre, pour nous présenter En concert à Paradis City. On nous promet un bon vieux show de Leloup (avec du nouveau matériel). Ça veut dire du rock, du fun, des chansons qu’on connaît par coeur depuis des années (ou des semaines) et des jeunes qui viennent se pitcher dans un moshpit infernal comme on le faisait quand nous étions gamins. Les billets sont en vente ici. Avec les taxes et les frais, on parle d’environ 65 $.

Mais c’est surtout le spectacle du 12 décembre au Grand Théâtre qui nous intéresse : pour la toute première fois de sa carrière (ben la deuxième, vu que la première aura lieu une semaine plus tôt à la Place des arts de Montréal), Leloup sera seul avec sa guitare. OUI, SEUL SUR SCÈNE! Ça veut dire une légende, une guitare, des chansons intemporelles dans un registre complètement différent, des histoires racontées, des projections. Ceux qui nous suivent savent que j’ai rêvé souvent de ce moment à voix haute ces derniers mois. Et ben voilà, ce rêve va se concrétiser. Les billets sont déjà en vente et ils partent VITE. Ici. Avec les taxes et les frais, ça monte à 76 $.

Bien entendu, nous serons aux deux spectacles. Comme si on allait manquer ça…