[ÉVÉNEMENT] La Noce – 8 juillet 2017 – Zone Portuaire de Chicoutimi

Comme nous n’arrivons pas à être partout en même temps, mais qu’on a des bien bons amis, on a demandé à Camille Goulet, ancienne trifluvienne, mélomane et jeune femme à la plume magnifique, de nous faire un résumé de son expérience à La Noce. 

Salut La Noce, veux-tu ben m’épouser?

Je n’ai jamais rêvé secrètement d’un mariage irréaliste comme ceux qu’on voit dans les films. Mais à ma grande surprise, en ce samedi 8 juillet 2017, l’envie d’épouser, non pas un homme en particulier, mais plutôt un événement musical au grand complet, s’est emparée de moi.

En avril dernier, le divertissant et futé Philippe Brach, porte-parole de l’événement, nous invitait via un vidéo en direct du Pakistan, à La Noce du Saguenay, un événement auquel « faudrait être cave en osti pour pas se pointer » selon ses dires. Déjà « teasée » solide par sa publicité et la programmation qu’il annonçait, je me suis dépêchée de me trouver des billets. Quelques mois plus tard, le jour de La Noce arrivait.

Après de multiples péripéties et quelques heures de route, j’arrive à Chicoutimi, l’âme emballée. La Zone Portuaire s’ouvre à moi. Accueillie par ceux qu’on appelle les Clowns noirs et un décor construit avec les personnages colorés que l’on retrouvait sur toutes les publicités de l’événement, j’entends déjà Le Gros Groupe offrir à une foule éclectique, quelques mélodies instrumentales. Il y a des « food trucks » pour tous les goûts et des artisans locaux qui occupent des kiosques pour nous offrir leurs produits. Les festivaliers se déplacent avec le sourire pendant qu’un célébrant offre des mariages à 10 $. C’est La Noce, t’sé. L’organisation a poussé le concept jusqu’au bout, au plaisir de tous. De mon côté, je me prends une bière et je me promène sur le site pendant que Mordicus pousse la note.

L’horaire de l’événement était partagé sur deux scènes qui se succédaient merveilleusement. Après le spectacle de Mordicus sur la grande scène, Le Gros Groupe accompagné de Philippe Brach, prennent place sur la petite scène pour quelques chansons. Vers 15 h 30, le groupe éclaté Violett Pi (que j’adore) anime la grande scène. Tous costumés, les membres jouent des pièces tirées de leur premier EP ainsi que de leurs deux albums, devant des fans extasiés. S’en suivent des prestations alternées de LAB, Gazoline, puis Martel Solo en Duo qui nous offre de la musique pour nous accompagner pendant l’heure du repas.

En début de soirée, c’est l’entrée en scène des Hôtesses d’Hilaire. En plus des pièces interprétées, on a droit à un spectacle d’humour de la part du chanteur Serge Brideau. Les fous rires éclatent sous une pluie fine qui nous quitte aussitôt. Sur la petite scène, les festivaliers assistent aux prestations de Chantier, Soucy et La Famille Bédard qui se relayent toujours avec celles de la grande scène. Vers 19 h 30, le très attendu Philippe Brach est acclamé par la foule. L’artiste offre comme toujours, un spectacle extraordinaire. Il parcourt la scène en sautillant et en dansant au travers de ses musiciens talentueux, tout en étant en parfait contrôle de sa voix à la fois puissante et mélodieuse. Sa chanson Si proche et si loin à la fois, interprétée en duo avec Klô Pelgag a su mettre en appétit les spectateurs pour la performance subséquente de cette dernière. La toute petite femme au talent immense, accompagnée de ses multiples musiciens chevronnés a su offrir un spectacle fabuleux. La clôture de La Noce s’est faite avec Les Goules, qui attirent, à chaque fois, de nombreux admirateurs nostalgiques et ardents. Tous hurlaient les chansons à l’unisson avec Kouna au micro. Pour les plus coriaces, La Noce prenait fin aux petites heures au Sous-Bois avec un « after ».

C’est avec de beaux souvenirs, un léger mal de tête et le sourire aux lèvres que je lève mon chapeau et mon verre aux initiateurs de l’événement, les gars d’Ambiances Ambiguës, Éric Harvey et Fred Poulin ainsi qu’à Diffusion Saguenay pour cet événement original, festif, agréable et orchestré à merveille. Longue vie à La Noce!

Camille Goulet, rédactrice invitée

Crédit Photo : La Noce – Le Petit Russe 

[FESTIVOIX] Compte rendu, 30 juin 2017

HICHEM KHALFA QUARTET – SCÈNE DES VOIX JAZZ – 17H45

Hichem Khalfa Quartet
photo: Jean-François Desputeaux

D’après les applaudissements nourris entre chaque morceau des quelque 160 personnes présentes, il semble que le Hichem Khalfa Quartet ait conquis les amateurs de jazz. Il faut dire que les Réminiscences, titre de son album né en raison des bouts de compositions assemblées et peaufinées du trompettiste et leader Hichem Khalfa, sont livrées de manière fort bien produite et avec talent. Loin de faire sa vedette, ce dernier se retirait parfois de la scène afin de laisser jouer ses comparses Jonathan Arseneau (basse), Dave Croteau (batterie) et Jérôme Beaulieu (clavier). Par ailleurs, ce dernier a offert tout un solo où les divers tempos, distorsions et nuances ont bluffés le public. Seul bémol : lors de la présentation de la très suave et onirique Kokiri, on entendait les gens sur la terrasse à coté discuter. J’avais carrément l’impression qu’une scène plus intimiste entre quatre murs aurait été davantage appropriée. Sinon, le plaisir éprouvé sur scène par les musiciens semble avoir été contagieux, puisque les commentaires du public ont été très positifs. – David Ferron 

LIANA – SCÈNE DES VOIX LIBRES – 18H

Liana Bureau
Photo : Adrien Le Toux

L’auteure-compositrice-interprète R&B de Québec Liana avait une belle surprise pour les festivaliers trifluviens : un paquet de nouvelles chansons qui complétaient fort bien son EP Prime Time. Le public de tous âges a bien apprécié ces nouvelles chansons qui montrent le grand talent de la jeune femme, pour qui tout semble si facile. Le R&B de Liana est fort simple, mais diablement efficace. Des mélodies pleines de soul, une teinte de blues çà et là, des rythmes chauds et une voix envoûtante. Votre pas très humble serviteur a une fois de plus frissonné en écoutant Danger. Une bombe!

Que demander de plus? – Jacques Boivin

GAB PAQUET – SCÈNE DES VOIX UNDERGROUND (ZÉNOB) – 23H

Gab Paquet – Photo : Adrien Le Toux

Notre chanteur de charme préféré a encore une fois enflammé le Zénob avec ses ritournelles. On s’entend pour dire que l’endroit était plein, et que chaque personne présente était subjuguée par la présence et le charisme de Gab Paquet. Je n’ai vu que des gens danser, chanter et sourire tout au long de la veillée. Il faut dire que c’est un habitué de la place, et qu’en plus, en étant dans la programmation du Festivoix, quelques curieux sont venus jeter un coup oeil. Mes moments préférés de la soirée : lorsqu’il a enfilé ses lunettes cosmiques pour la chanson Soucoupes volantes. M. le patron a réussi justement à capter à merveille ce moment. Ensuite, lorsqu’il a chanté Casio, Pad et Moustaches et que tout le monde s’est mis à chanter avec lui en avant. J’avoue avoir également eu un plaisir fou à crier « ça fait plaisir » lors de la chanson Consommations en rappel. Sa musique a un pouvoir rassembleur mais également libérateur. Arrêtons de nous poser des questions, et disons donc les vraies affaires! – Caroline Filion

LE WINSTON BAND – SCÈNE DES VOIX TRADS (LE TRÈFLE)- 23H

Le Winston Band – Photo : Jacques Boivin (archives)

Je dois vous avouer que j’avais plus que hâte de voir ce groupe trad au Festivoix puisque ma dernière expérience avec eux au SPOT à Québec avait été marquante. C’est toujours impressionnant de les voir jouer des instruments plutôt inhabituels de nos jours comme le frottoir zydeco, joué avec des ouvres-bouteilles par Andrew Duquette-Boyle ou l’accordéon, joué par le principal chanteur, Antoine Larocque. Jeune et festif, le spectacle du groupe donne une ambiance d’enfer peu importe où il passent. Ils en ont fait sourire et danser plus d’un hier soir au Trèfle, qui ne s’attendait pas à se faire divertir autant. « On mange souvent des insectes assaisonnées aux épices cajun, comme notre musique », ont-ils lancé avant de poursuivre avec leur musique qui rappelle parfois des sonorités de Canailles ou du groupe Élixir de gumbo. -Karina Tardif

GAZOLINE – SCÈNE DES VOIX FOLKS (LE TEMPS D’UNE PINTE) – 23H

J’ai eu le temps, après Le Winston Band, de me rendre au Temps d’une pinte pour les deux dernières chansons de Gazoline ainsi que le rappel. Le spectacle s’est terminé avec leur succès Gazoline, datant de 2012, et le chanteur qui est descendu sur le plancher de danse. La sueur et le rock envahissaient la place !

Les gars seront dans leur patelin le 8 juillet pour le nouveau festival La Noce au Saguenay et on pourra les voir au Festival d’été de Québec le 9 juillet. -Karina Tardif

Ça va nocer à Saguenay le 8 juillet – avec Philippe Brach, Klô Pelgag, Les Goules et plusieurs autres!

On va avoir beaucoup envie de tout laisser tomber et de traverser le Parc le 8 juillet prochain pour aller à Saguenay. Diffusion Saguenay et Ambiances Ambiguës ont annoncé ce matin la venue d’un nouvel événement qui aura lieu le 8 juillet dans la Zone portuaire de Saguenay, La Noce, un événement musique, arts bouffe et plus qui possède une affiche fort impressionnante pour un événement d’une journée!

Du côté des prestations musicales, on pourra voir (et entendre) Philippe BrachKlô PelgagLes GoulesGazolineLes Hôtesses d’HilaireMordicusVioleTT Pi et Le Gros Groupe.

On peut s’attendre à des numéros assez spéciaux… Quand on sait que Philippe Brach a participé à l’élaboration du menu, ça risque d’être éclaté! La journée, qui commencera à 13 heures, pourrait s’étirer jusque tard dans la nuit si on compte les nombreux afters qui risquent de se tenir après l’événement.

Les billets sont déjà en vente et si cette journée vous intéresse, on vous invite à ne pas perdre trop de temps : les 500 premiers billets ne coûtent que 15 $ (une fucking aubaine!). Le prix régulier en prévente est de 20 $. Et si jamais vous vous décidez à la dernière minute, c’est 25 $ qu’il vous faudra payer à la porte (vous voyez pourquoi je parle d’une aubaine!).

Pour acheter vos billets ou obtenir plus de renseignements, visitez le site Web de La Noce au http://lanoce.net

[FESTIVOIX] Dévoilement de la programmation 2017

Ce matin, c’est avec fierté que le directeur général Thomas Grégoire nous a présenté le travail accompli qui entoure la programmation 2017 du FestiVoix de Trois-Rivières.

Devant les efforts déployés par l’équipe du FestiVoix pour rassembler le meilleur de la musique populaire québécoise, nous ne sommes pas surpris de constater une programmation aussi complète.

Valaire – Photo : Jacques Boivin

Nul doute, la population mauricienne sera charmée par les artistes qui interpréteront leurs pièces sur la scène Loto-Québec. Parmi eux, l’équipe d’ecoutedonc.ca tient à souligner la présence d’artistes qui prennent de plus en plus de place sur la scène musicale québécoise tels que Les Trois Accords et le groupe électro Valaire, entre autres. À ne pas manquer également en plateau double, Karim Ouellet et Alex Nevsky le jeudi 6 juillet.

The Franklin Electric crédit photo: Jean-François Desputeaux

Grégoire a ensuite enchaîné avec ce que l’équipe du FestiVoix appelle leur « joyau », soit la programmation des Voix multiples sur la scène Bell Fibe. L’objectif était de rendre honneur à l’importance historique et culturelle de la cour du Monastère des Ursulines où figurera cette scène. C’est en offrant des spectacles intimistes, faisant référence à la poésie de Louis-Jean Cormier, à la sensibilité des Sœurs Boulay et aux harmonies de The Franklin Electric, qu’ils atteindront cet objectif.

Autrement, nous sommes heureux de retrouver des artistes qui nous sont familiers et qui ont attiré foule dans les salles de la Mauricie au cours des dernières années. Évidemment, nous serons présents au café-bar le Zénob, au bar Le Trèfle, à l’Embuscade et au Temps d’une Pinte pour vous parler des prestations de nos favoris.

Les Deuxluxes – Photo : Adrien Le Toux

Le Zénob accueillera le cher Gab Paquet le vendredi 30 juin, Crabe le jeudi 6 juillet, Antoine Corriveau le vendredi 7 juillet et les fameux Deuxluxes le samedi 8 juillet.

Gazoline, KROY et Jason Bajada afficheront leurs couleurs particulières au Temps d’une Pinte.

Finalement, le Trèfle offrira des soirées de folk traditionnel les vendredis avec le Winston Band le 30 juin et Marco et les Torvis le 7 juillet.

 

Pour en savoir davantage sur la programmation et les autres spectacles, rendez-vous sur le site du Festivoix.com.

[Spectacle] Omerta : Gazoline, Caravane et Rednext Level, Salle Multi de Méduse, 30 mars 2017

Jeudi dernier, le comité Production Culturelle du baccalauréat en communication publique présentait son événement final Omerta sous le thème de la prohibition, où tous les fonds amassés étaient remis à la Fondation de Lauberivière, qui vient en aide aux sans-abris de la ville de Québec. En plus d’y découvrir plusieurs artisans et le groupe Swing Bazar durant le cocktail culturel, nous avons pu apprécier Gazoline, Caravane et Rednext Level, qui ont complètement enflammé la soirée.

 

Cocktail culturel

Verre de cidre rosé de la Cidrerie Michel Jodoin à la main, j’ai profité du début de la soirée pour découvrir les artisans exposants. Des artistes tatoueurs, des artistes visuels multidisciplinaires ainsi que Clav’s Workshop avec ses longboards personnalisés y étaient entre autres présents. Le groupe Swing Bazar a quant à lui assuré la partie musicale avec son jazz manouche.

Quoi de mieux pour commencer une soirée?

 

Gazoline

C’est avec une foule un peu timide que Gazoline est enfin monté sur scène en interprétant deux chansons de leur dernier album « Brûlensemble » : Parfaite et L’amour véritable est aux rebelles.

Un peu surprise d’entendre ces chansons dès le début, je me suis laissée emporter par leur rock’n’roll influencé par les années 80. Avec cet album, on peut ainsi remarquer la maturité du quatuor : un style un peu plus recherché qui sort assurément des sentiers battus. Le groupe a aussi franchement bien interprété la chanson When you were young de The Killers. En fin de spectacle, l’énergie du groupe était à son comble.

 

Caravane

Caravane a complètement fait exploser la salle Multi de Méduse ce soir-là. L’ambiance était à son apogée; la foule était très réceptive, et les musiciens ont donné une prestation à couper le souffle. Je qualifierais même ce spectacle de l’un des meilleurs jusqu’à maintenant, et ce, même avec un drummer en remplacement. On pouvait même croiser William, drummer actuel, à l’avant de la scène prêt à rocker malgré une blessure à la cheville.

Dominic, le chanteur du groupe, a littéralement tout donné, il était en feu!
Que dire de son maquillage noir dans le visage, déchirant son chandail tout en dansant à genoux au milieu de la foule? Une intensité très grande qui dépasse la mesure de l’ordinaire, du genre paroxysme! C’est aussi ça, LE rock.

Les musiciens, comme toujours, maîtrisaient à merveille leurs instruments. Évidemment, le groupe a interprété plusieurs chansons de leurs deux albums.

Quel show!

 

Rednext Level

Maybe Watson est arrivé finalement sur scène en s’installant sur une chaise de barbier prêt à se faire tailler la barbe.

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que dès la première chanson, la foule était complètement déchaînée sous les airs du tropical gangsta house pop rap. Avec leur album « Argent Légal » qui fait preuve de légèreté, les deux MC d’Alaclair Ensemble y interprètent des chansons toutes aussi accrocheuses les unes que les autres. On a d’ailleurs pu entendre Get Lit, Baby Body, Sri Lanka et Passerelle.

Cette soirée où la musique francophone était à l’honneur fut franchement réussie!

OMERTA : Caravane, Rednext Level et Gazoline à Méduse

Un comité étudiant du baccalauréat en communication de l’Université Laval, Production culturelle, présente OMERTA. Ce spectacle, qui aura lieu au Complexe Méduse, permettra de récolter des fonds pour la Fondation de Lauberivière.

Les billets sont 20 $ lors de la prévente sur lepointdevente.com

Un cocktail débutera les festivités à 18h. Les groupes Caravane, Rednext Level et Gazoline monteront ensuite sur scène pour un spectacle hors du commun.

Un DJ sera là en fin de soirée pour que la fête se poursuive.

 

[Spectacle] Galaxie, Caravane et Gazoline, Le Grand Salon, 11 février

Jeudi dernier au Grand salon de l’Université Laval, l’Organisme de promotion du skateboard et de la musique underground (OPSMU) présentait en collaboration avec, entre autres, District 7 Production, EXOSHOP et la CADEUL, le spectacle gratuit de Galaxie, Caravane et Gazoline. Les trois groupes ont su livrer une solide performance à cette soirée où le rock francophone était à l’honneur.

Galaxie

galaxie-22
Galaxie

C’est sous les applaudissements de la foule que Galaxie s’est présenté sur scène pour faire le party au Grand Salon. Ils étaient prêts à faire rocker la place !

Arrivé sur scène, bouteille de fort à la main, Langevin cheers avec son public avant de livrer une performance d’enfer. Le groupe a définitivement fait lever le party avec plusieurs chansons de son dernier album Zulu, paru en février 2015. Sur cet album, les musiciens offrent des pièces au son électro rock. Le Grand Salon est devenu ce soir-là une immense piste de danse. On pouvait facilement sentir l’amour des fans envers le groupe.

Ils ont une énergie contagieuse. On pouvait surtout le remarquer avec les figures de rock exécuté par Langevin et sa guitare, mais aussi avec le rythme des maracas de la percussionniste et chanteuse Karine Pion.

Galaxie nous amène directement dans leurs univers, dans leur galaxie. On a l’impression d’être dans un jam avec les musiciens.

À voir leur spectacle, on n’est pas du tout surpris de constater qu’ils ont remporté le Félix dans la catégorie Groupe de l’année et Album alternatif de l’année de l’ADISQ 2015. D’ailleurs, leur album Zulu est en nomination pour l’album francophone de l’année au gala The JUNO Awards. On leur souhaite la meilleure des chances !

Caravane

Caravane
Caravane

Les rockeurs de Caravane sont montés sur scène pour réchauffer le public avant la tête d’affiche de la soirée. Habitués des spectacles et des festivals, ils offrent toujours une prestation à la hauteur des attentes. Ils ont interprété plusieurs de leurs succès tels que Minuit, Chien et Maxyme. Le groupe a d’ailleurs spécifié que cette dernière est très importante pour eux. Ayant actuellement un album à leur actif, Caravane a interprété une nouvelle chanson. Enfin du nouveau stock ! Gageons qu’elle deviendra leur nouveau succès.

Pendant le spectacle, le Père Noël de Limoilou est allé rejoindre les musiciens sur scène. Un fan fidèle des spectacles gratuits de Caravane, cet homme portant une grosse barbe blanche a bien fait rire la foule. Il fait presque partie du band !

Spectacle encore une fois réussi pour Caravane.

Gazoline

Gazoline
Gazoline

Les gars de Gazoline ont assuré la première partie de cette soirée avec brio. Ils ont su entraîner le public dans leur rock propre à eux. Ils ont joué plusieurs de leurs succès, que l’on peut d’ailleurs entendre à la radio. Ils ont complètement conquis le public avec leur chanson Gazoline.

Ils ont été nommés pour l’Album rock de l’année à l’ADISQ en 2014. Ce n’est que le début d’une grande histoire d’amour avec ce groupe rock francophone.

[YEAH!] Galaxie, Caravane et Gazoline dans un show gratuit au Grand salon de l’UL!

web_galaxie@ul-160211

Oh toé, la grosse nouvelle! Au lendemain du spectacle grandiose de Galaxie à l’Impérial Bell, OPSMU, en collaboration avec District 7 Production et ROCK 100,9 présentent un autre show complètement fou : Galaxie, Caravane et Gazoline, le 11 février 2016, au Grand Salon de l’Université Laval.

Le plus beau dans tout ça? C’est GRATUIT!

Pour obtenir vos billets, tout ce que vous avez à faire, c’est récupérer vos billets chez Exo, à L’Anti Bar et spectacles, à la CADEUL ou en écoutant ROCK 100,9 à partir de… MAINTENANT!

Ça va être… MALADE!

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1639064176332536/

[SPECTACLE] Gazoline + Ariel, Bar la source de la Martinière, 29 août 2015

Difficile lendemain de veille samedi soir à La source de la Martinière. La salle était loin d’être remplie à craquer. Peut-être était-ce parce que la planète rock de Québec est restée sagement chez elle après une orgie de rock la veille sur les Plaines, qui sait? Ce n’est pas grave, les personnes qui étaient là, elles, ont eu droit à deux bonnes heures de rock bien tassé, gracieuseté des formations Ariel et Gazoline!

ArielGazoline-11La formation montréalaise Ariel, dirigée par Ariel Coulombe a été la première à se diriger vers la scène. Une belle énergie brute et des mélodies pleines de punch, c’est ce à quoi nous avons eu droit pendant toute la prestation. Pendant que Coulombe caressait le manche de sa guitare, les autres membres du groupe apportaient une petite touche personnelle : Jonathan Gagné bat la mesure, Sélène Bérubé ajoute un peu de sucre avec ses claviers et Marie-Anne Arsenault vient donner un p’tit groove à la basse. Sur scène, l’ensemble est fort agréable et les chansons de Fauve déménagent tout en ayant ce petit côté pop avec lequel on ne se limite pas aux hochements de tête.

Solide prestation.

ArielGazoline-25De leur côté, les membres de Gazoline ont fait danser les quelques spectateurs qui prenaient leur pied malgré leur nombre plutôt restreint. Un vrai cas d’absents qui ont eu tort! Xavier Dufour-Thériault, le chanteur, a une attitude de rock star. La musique du groupe est juste assez glam pour être colorée, juste assez rock pour égratigner un peu et juste assez pop pour se faire aller le popotin. Avec ou sans sa basse, Dufour-Thériault était tout aussi à l’aise et ses interventions entre les chansons, qui étaient parfois un brin caustiques, faisaient tout le temps mouche! Le reste du groupe appuie solidement son chanteur grâce aux riffs ravageurs de Jean-Cimon Tellier, aux roulements de tambour de Jean-Philippe Godbout et aux synthés de Marc Landry.

Sur scène, tout était ben beau.

En somme, deux très bonnes prestations pendant lesquelles les spectateurs présents ont dansé, tapé du pied, hoché de la tête et bu de la bière. Exactement ce à quoi on s’attend d’un bon show rock. Mission accomplie sur la scène.

(Photos : Jacques Boivin / ecoutedonc.ca)