Catégories
Festival d'été de Québec Festivals

[FESTIVAL D’ÉTÉ DE QUÉBEC] Compte-rendu, jour 1

Cette année, pour montrer mon appréciation des spectacles auxquels j’assiste, je lancerai des coeurs à Louis Bellavance et Arnaud Cordier!

Oh, comme Québec avait hâte de retrouver son grand festival hier! Toutes les scènes ont été prises d’assaut par les festivaliers qui ont pu chanter, danser et faire la fête avec leurs artistes préférés (tout en faisant de belles découvertes). Bref compte-rendu d’une première soirée écourtée, mais ô combien mouvementée.

Jungle By Night

Votre humble serviteur animait une émission de radio en début de soirée (l’excellente Des vers d’oreille à CKRL 89,1) et il piaffait d’impatience à l’idée de monter à la place d’Youville pour commencer son festival (une tradition que je poursuis depuis quelques années). Je suis arrivé juste à temps pour attraper un bout de la prestation de la formation Jungle By Night, une bande de neuf néerlandais dynamiques qui font de l’afro sur un groove mauditement funky. Prestation rodée au quart de tour chez ces jeunes musiciens âgés tout au plus de 25 ans.

Après avoir dansé sur leurs rythmes endiablés, mon festival était bel et bien lancé.

♥♥♥♥

 

Zebda

Zebda

La formation toulousaine roule sa bosse depuis fort longtemps (une trentaine d’années!) et il y a un bail qu’on n’a pas vu débarquer nos cinq amis « avec un accent »! Musiciens engagés sur des airs festifs (car on sait tous que la meilleure façon de montrer ses dents, c’est de sourire), les gars de Zebda n’ont pas perdu de temps à nous mettre dans leur petite poche d’en arrière. Chansons vitaminées, sautillements du public, mains dans les airs, sages paroles sympas et fort vendeuses (« quand on arrive ici, on est contents parce qu’on n’est pas les seuls à avoir l’accent »).

Oui, les chansons de Zebda sont un brin répétitives, mais pour faire la fête, rien de mieux.

Évidemment, tout le monde a explosé dès les premières notes Tomber la chemise, le grand succès de la formation. Et là, fallait voir les quelques organisateurs du FEQ en train de danser en arrière pour comprendre que l’heure était à la fête.

♥♥♥♥

 

Chocolat

C’est dans un Cercle bien rempli et chauffé à blanc par les platines endiablées de DJ Gru Ohm que Jimmy Hunt et ses mauvais garçons nous ont fait danser avec leur rock un peu garage, très psychédélique, complètement fou. Les cinq musiciens sur scène étaient particulièrement en forme, surtout Emmanuel Éthier, qui se faisait aller la douce chevelure en torturant sa guitare. Le torrent de décibels provenait surtout des pièces de Tss Tss, mais Hunt n’a pas eu peur de remonter dans le répertoire de la mythique formation. Assez pour avoir envie d’acheter les biscuits de Magalie!

Une heure à prendre du Chocolat plein la gueule. Avouez, y’a pire façon de terminer une soirée! 🙂

♥♥♥♥♥

 

Grosse soirée, Louis et Arnaud. Je vous lance 13 beaux coeurs!

(Crédit photo : Francis Gagnon – Festival d’été de Québec)