Catégories
Région : Québec Spectacles

[PHOTOS] Saint-Jack, Brookside Mall et Sarahjane Johnston, Le bateau de nuit, 2 mai 2017

Brookside Mall – Photo : Jacques Boivin

On a eu de la belle visite du Nouveau-Brunswick la semaine dernière au Bateau de nuit alors que Saint-Jack et Brookside Mall sont venus nous présenter leurs chansons en toute intimité (et en version dénudée). De plus, notre Sarahjane Johnston préférée est venue présenter quelques nouvelles pièces aux spectateurs présents.

On a commencé avec Brookside Mall, représenté en cette petite soirée par Brendan MaGee, qui s’exécutait seul au piano pendant que ses comparses s’occupaient de la porte et de la marchandise. Les chansons de MaGee ne manquent pas de punch, et celui-ci chante avec une urgence digne d’un folkster qui a le coeur fendu. La voix haut-perchée de MaGee ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais il y a dans ses chansons assez d’émotions pour qu’on se laisse prendre au jeu.

Sarahjane Johnston – Photo : Jacques Boivin

La soirée s’est poursuivie avec l’auteure-compositrice-interprète de Québec Sarahjane Johnston (qu’on connaît également comme membre de PopLéon). Ceux qui ne l’ont jamais vue à l’oeuvre devraient voir ça : seule avec sa guitare et sa planche de pédales, la voilà qui crée devant nous ses boucles avant de chanter ses chansons. C’est très risqué, mais le résultats est impressionnant, surtout quand on sait toute la soul qui se cache dans la voix de la jeune femme.

Saint-Jack – Photo : Jacques Boivin

La soirée s’est terminée avec Saint-Jack, projet de JE Sheehy (qu’on peut aussi entendre avec Beard Springsteen). Sheehy a profité de la grande intimité du lieu pour jouer seul, avec sa guitare, sans aucune amplification. Ça a donné une prestation in your face, livrée avec une grande assurance. Avec son petit côté punk au coeur tendre, Sheehy nous a chanté sa haine de Fredericton et son chat qui, contrairement à lui, n’a pas été affecté par l’élection de Donald Trump.

Un beau petit mardi soir!

 

Catégories
Festival OFF de Québec Nouvelles

[FESTIVAL] OFF 2015 – 8 juillet – spectacle d’ouverture au Sacrilège

17h30 – Sarahjane Johnston

Sarahjane Johnston

Dans le cadre intimiste qu’est le Bar du Sacrilège, Sarahjane Joshnston nous a offert son beau folk expérimental. «Elle fait tout toute seule» nous préviens l’une des responsables du OFF ; à coup de pédale de son la chanteuse enregistre ses beats de voix, des percussions, pour les intégrer par la suite à la chanson qu’elle va interpréter agrémenté de distorsions électroniques.

«J’ai beaucoup vécu avant d’être ici» déclare toute impressionnée, l’artiste qu’on a pu voir au clavier de PopLéon (Malice EP) ou encore dans le projet très local Le St Jean Baptiste Country Club avant de faire son projet solo. Sur son soundcloud, on peut voir un beau panel de son travail enregistré qu’ on peut télécharger gratuitement.

Sa voix soul nous accroche dès les premières notes – même si on a oublié de l’éclairer sous un projecteur… ! – et sa musique nous rappelle un peu Random Recipe, sans le côté ragers du flow. Elle nous offre des chansons avec des influences parfois pop, rock, country, et hip-hop (yeah!) qui rendent sa musique très riche.

Chaque chanson commence par la même danse: elle enregistre un son (voix ou instrument) qu’elle fera répéter tout le long. Puis elle empoigne sa grosse guitare folk, parfois agrémentée de distorsions, pour accompagner des textes personnels et poétiques. On se laisse facilement embarquer dans cette chorégraphie de folk expérimental, même pour les non-initiés. Aussi, le petit grésillement de la guitare, presque une signature, nous accompagne tout le long du spectacle. Il n’est pas irritable, il en devient réconfortant, comme le fil de l’artiste française Camille.

On notera que la percussion la plus originale utilisée est une casserole avec une cuillère en bois, qui personnellement m’a rappelé les premières notes de On the regular de Shamir – pour dire que c’est efficace. Sarahjane Johnston nous livre une musique riche et touchante, qui intègre avec finesse l’expérimentale, on a hâte d’écouter son premier album solo.

Pour un aperçu de sa performance live, voici une petite vidéo, réalisée chez elle.

Crédit Photo: Llamaryon

[foogallery id= »9174″]

Catégories
Festival OFF de Québec Festivals

[FESTIVAL] Programmation du Festival OFF de Québec

off1

_DSC9915
Photo : Marion Desjardins

C’est au Knock-Out que la programmation du Festival OFF de Québec nous a été dévoilée ce matin. En entrée, on a eu droit à deux pièces de la charmante Sarahjane Johnston, qui s’occupera du spectacle d’ouverture le mercredi 8 juillet prochain. Puis le directeur général, Guillaume Sirois, et la directrice de la programmation, Sophie Bernier, nous ont révélé quelques détails croustillants sur la prog et le festival en tant que tel.

Tous azimuts
Tous azimuts. Crédit photo : ecoutedonc.ca

Toujours en accord avec la mission qu’ils se sont donnée il y a quelques années, les membres du festival nous offrent cette année une programmation à 50% locale locale. C’est-à-dire que la moitié des artistes présentés viennent non seulement de notre province, mais aussi de notre belle ville où, comme ils l’ont mentionné, on sent de plus en plus d’effervescence dans le milieu musical. C’est ainsi que performeront Nimbes, Medora et Tous Azimuts, qui font partie de ce que Mme Bernier a appelé la «jeunesse d’or» d’ici, ainsi que de nombreux autres.

Photo : Marion Desjardins
Photo : Marion Desjardins

Autre chose, ne vous inquiétez pas si vous ne connaissez pas beaucoup de noms cette année, c’est prévu ! L’équipe du OFF au aussi voulu que la moitié des spectacles soient des «premières fois», en accord avec le slogan de 2015 : «C’est toujours la première fois!». Différents artistes n’ayant jamais mis les pieds à Labeaumeville pourront donc venir nous émerveiller les oreilles. Pour ne donner que quelques noms, seront de passage Paupière, Fonkyson, Felix Dyotte et She Serpent. Et de ce que Mme Bernier en a dit, il y en aura pour tous les goûts: du disco funk au shoegaze en passant, oui, par la musique classique contemporaine.

Photo : Marion Desjardins
Photo : Marion Desjardins

Cette dernière est d’ailleurs le fruit d’un projet qui titillait l’équipe du OFF depuis longtemps. Le public de ce festival étant pour la plupart des mélomanes, ils ont voulu aller chercher la richesse musicale du classique et se rapprocher de la faculté de musique de l’Université Laval. Résultat : en guise de spectacle d’ouverture du soir, on nous présentera Music for 18 musicians de Steve Reich, suivi d’un spectacle de Burlesque (oui oui) !

Photo : Marion Desjardins
Photo : Marion Desjardins

Bref, beaucoup de bonne musique est au rendez-vous; vous pourrez le constater par vous-même ici, sur le site du festival. Il faut aussi savoir que ce festival, en plus de présenter de nombreux futurs grands talents – vous seriez surpris de voir quels étaient les artistes présentés il y a de cela quelques années, à leurs débuts, et qui sont maintenant assez établis – met de l’avant l’expérience en soi. Plus de 40 spectacles en 4 jours, du 8 au 11 juillet, c’est de l’intensité !

Pour bien terminer la présentation, SYZZORS, un groupe de Montréal, a fait son agace et nous a laissé l’eau à la bouche après leur unique chanson, qui groovait déjà pas mal. Chose certaine, je ne manquerai pas leur show. En espérant donc vous croiser là-bas, à l’une des différentes scènes du festival, en train d’apprécier de la bonne musique, une bonne bière ou une bonne sieste entre deux spectacles(recommandée par l’équipe pour une meilleure expérience) !

TourneePS : Si vous êtes intéressés à entendre encore parler un peu du OFF, Jacques et Mathieu de notre équipe aborderont le sujet plus en profondeur dans une balado qui devrait sortir d’ici la semaine prochaine.