Mes 50 albums préférés de 2011

30. Monogrenade – Tantale

Oubliez le fait que Monogrenade sonne parfois comme une version plus électro de Karkwa. Le groupe nous offre tout un premier long-jeu, ici. Pop planante, mélange d’acoustique, d’électrique et d’électronique, l’univers de Monogrenade est un vaste terrain de jeu pour les oreilles, qui ne peuvent que se réjouir de ces instrumentations riches et soignées. D’ailleurs, c’est très, très léché, au point de manquer parfois de spontanéité.

Ne soyez pas surpris si vous voyez un jour que Monogrenade joue les radios universitaires américaines, comme Karkwa et Malajube. Enlevez l’étiquette « francophone » à Tantale. C’est un bon album tout court.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=oLGEN0kLgrQ]

 

29. Keren Ann – 101

Le sixième album de l’artiste israélo-hollando-française – son quatrième en anglais – ratisse large : folk, pop bonbon, accents plus indie, chansons plus joyeuses, airs plus sombres, etc. Ça donne une collection plus ou moins décousue de chansons, mais celles-ci sont toutes des propositions intéressantes en soi et montre la grande polyvalence de l’auteure-compositrice-interprète.

Au bout du compte, on se rend compte que les 41 minutes que dure l’album se sont écoulées très rapidement. Strange Weather est une des plus belles pièces de l’artiste, surtout en spectacle.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=f_ap0yptTd4]

 

28. Cut Copy – Zonoscope

Un deuxième album fort attendu pour ces Australiens friands d’électro-pop qui nous avaient offert les chansons Feel the Love et Hearts on Fire. Eh bien, les attentes sont récompensées dès les premières mesures de Need You Now, qui constitue une ouverture magistrale de plus de six minutes à Zonoscope. Même si les synthés se font encore énormément sentir, on peut sentir une touche beaucoup plus humaine sur des chansons comme Take me Over et Where I’m Going (une vraie chanson pop d’aréna, avec ses YEAH! YEAH! YEAH!).

À surveiller : la dernière chanson de l’album, Sun God, qui dure 15 minutes bien sonnées, et qui vaut le détour. Une bonne toune de 15 minutes? Ça n’arrive plus souvent!

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=r2xovJyBo-0]

 

27. Beirut – The Rip Tide

C’était, pour moi, une découverte. Je l’avoue. J’ai beaucoup apprécié cet heureux mélange d’indie et de folk balkanais privilégié par Zach Condon et sa bande. The Rip Tide est une question d’équilibre : le son joyeux du ukulele avec la mélancolie des cuivres; la touche de synthé qui va se marier aux instruments à vent. Le Nouveau-Mexique qui se marie avec la Serbie.

À écouter sur le bord de la plage, lors de votre prochain voyage dans le Sud.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=AlwDbdiaAvI]

 

26. Austra – Feel it Break

Quand j’ai entendu la première pièce de l’album, Darken Her Horse, je me suis tout de suite demandé si j’avais affaire à une version électronique de la fille d’Evanescence. Tsé, là, chose bine… me souviens plus de son nom. Finalement, non, il s’agissait d’Austra, combo torontois dont l’album s’est retrouvé parmi les finalistes au prix Polaris 2011!

Qu’est-ce qu’on trouve sur Feel it Break? Eh bien, on y trouve le genre d’électro-pop sombre et glacial qui faisait la joie des jeunes alternos (avant qu’on ne les appelle gothiques) de la fin des années 1980 et du début des années 1990. Ça donne le goût de danser devant des murs de pierre ou des miroirs à la Fourmi atomik!

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=tjKtbCx3piM]

Publié le
Catégorisé comme 2011

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

5 commentaires

    1. Merci! L’amie à toi est aussi une amie à moi, semble-t-il, elle m’a envoyé ton top 40. Je n’ai pas pu commenter (j’étais sur mon iPhone), mais j’ai bien apprécié. Quand je pense que j’ai dû tasser des trucs intéressants comme WY LYF, Fleet Foxes, James Blake, Bombay Bicycle Club, les Handsome Furs, les Rural Alberta Advantage, Gang Gang Dance (que je n’ai pas assez écouté, faut dire), Mister Heavenly (Bronx Sniper, c’est de la bombe), Metronomy, The Antlers, TUNE YARDS, Loney Dear, Real Estate… J’aurais dû faire un top 100, coudonc! 😉

      J’aime beaucoup voir la diversité des choix cette année. Y’a pas eu de #1 vraiment exceptionnel, alors le monde y va selon ses goûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.