[ALBUM] Navet Confit – « LOL »

Navet Confit LOL (La Meute)
Navet Confit LOL (La Meute)
Navet Confit
LOL (La Meute)

La dernière fois qu’on avait eu des nouvelles de Navet Confit, il avait sorti 3 albums simultanément. La consistance des différentes propositions (LP4, LP5 et LP6) permettait de douter de la pertinence d’en faire un best of tant plusieurs excellentes pièces étaient laissées de côté avec cette formule. Cette fois, il nous offre un seul (long) album qui aura encore le mérite de nous déstabiliser. Il y a d’abord cette pochette et son titre (LOL) qui devraient probablement accompagner un album aux sonorités « eighties » avec une pléiade de claviers dégoulinants, mais il n’en est rien. Il y a aussi ces deux pièces instrumentales qui servent du curieux prologue à l’album, puis la pièce Mannequin de magasin qui est répétée 3 fois de façon quasi identique. Chaque fois, elle intervient comme un rare moment pop-soleil (d’automne) dans un tortueux album aux allures tantôt grunge, tantôt punk. Finalement, il y a le côté déjanté du Navet qui côtoie des pièces aux textes beaucoup plus sérieux créant une dichotomie encore plus marquée que sur ses albums précédents.

Les petits brûlots pop-punk sont souvent accompagnés de court texte montrant l’absurdité de la vie quotidienne (combien de cafés, un jour elle changera, tu tournes en rond et la très « dans ta face » crisse que t’es conne). Sans être inintéressantes, c’est surtout les chansons plus étoffées qui soutiennent l’album. Kevin Bacon c’est la pièce absurde de résistance, soutenue par un riff addictif et des paroles qui combinent Kevin Parent, Hillary Clinton et Alfa Rococo; faut le faire. Intéressante collaboration avec Annie-Claude de Duchess Says sur la pièce Butterscotch nuts.  Février (pas comme la chanson de Vincent Vallière), la très grunge Plumes et goudron (pièce composée par Carl-Éric Hudon qui prête aussi ses talents de musicien sur l’album) et JP in the sky with guépards (pièce aux allures personnelles qui sonne sans surprise comme une chanson des Beatles) sont aussi trois excellents exemples de la force de frappe mélodique de Jean-Philippe Fréchette(son vrai nom). LOL est une autre preuve de sa versatilité et de son talent. Sa réalisation (il est homme à tout faire) est aussi impeccable.

C’est probablement encore moins grand public qu’avant; on s’attend donc à un autre succès d’estime même si on espère secrètement que quelques curieux découvriront son univers singulier à la fois glauque et lumineux. Navet Confit, c’est l’absence de compromis musicaux et ça fait vraiment du bien. Bel exutoire.

L’album LOL est disponible aujourd’hui chez votre disquaire préféré ou sur bandcamp.

Navet Confit sera en concert de lancement le 24 septembre au tamtam Café (421 boul. Langelier) à 20h.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.