[SPECTACLE] Folk Night, Le Cercle, 22 septembre 2016

C’est une belle idée qu’ont eue Arté Boréal et Le Cercle de tenir, jeudi dernier, une soirée folk au cours de laquelle les amoureux de la plume et des cordes allaient pouvoir se régaler : pas moins de neuf artistes se sont succédés sur la scène de la salle de la rue Saint-Joseph! Photoreportage :

Le tout a commencé avec Alex Fortin, qui a lancé les festivités seul à la guitare. Il a plus tard invité deux autres musiciens, Rami Filo à la basse et Hubert Michaud à la lap steel. Folk tranquille, mais sincère. Et du Wilco en prime!

Alex Fortin
Alex Fortin

Quelques minutes plus tard, Cold Folks se présentait en duo (Gabrielle Bégin au banjo et David Raymond Leblanc à la guitare) pour nous faire faire un petit voyage dans le temps. Plusieurs classiques folk et bluegrass se sont succédés. C’était juste assez entraînant pour conserver l’attention du public venu en grande partie voir le duo suivant.

14-cold-folks-22092016-212022

Les Ontariennes francophiles de Scarlett Jane étaient visiblement très attendues si on se fie à la réaction des spectateurs (qui restaient loin derrière faute de place assise à l’avant, qui formait un trou béant… on prend des notes : la formule cabaret, c’est plus efficace). Le temps d’installer quelques tables de plus à l’avant, voilà, l’ambiance est dix fois plus agréable et on peut se concentrer avec bonheur sur les magnifiques compositions et reprises du duo. Elles chantent si bien ensemble!

Scarlett Jane
Scarlett Jane

Pour continuer, Timothy Luke Dawson prend place seul sur scène. Il nous montre au passage que s’il est bien de savoir écrire des chansons, y’a rien de mal à bien interpréter celles des autres. Allez donc écouter son maxi Old Lovers, disponible sur Bandcamp!

Timothy Luke Dawson
Timothy Luke Dawson

Jérôme St-Kant suit, accompagné de Simon Kearney (et de son sac à dos!). Se présentant comme étant Régis Labeaume, le jeune Jérôme a su démontrer en deux interventions et trois chansons tout son humour (et son esprit tordu). On en aurait voulu un peu plus, mais ce ne sont pas les occasions qui risquent de manquer!

Jérôme St-Kant
Jérôme St-Kant

J’ai terminé ma soirée avec Josué Beaucage, chanteur de Who Are You. La voix de Beaucage fait parfois penser à celle de Cat Stevens, surtout là, dans son plus simple appareil (guitare-voix). On espère avoir plus de nouveau matériel sous la dent!

Josué Beaucage
Josué Beaucage

J’ai malheureusement dû m’arrêter là, il était déjà passé minuit! J’aurais bien aimé voir les autres artistes au programme. Gageons qu’on va avoir la chance de se reprendre. Les organisateurs prévoient déjà une suite à cette soirée et c’est tant mieux. Faudra peut-être juste penser à raccourcir un peu les soirées… quitte à en faire plus!

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *