Catégories
Non classé

Festival d’été de Québec : À découvrir (première partie)

 

logofeqJe vous ai parlé des spectacles que j’allais surveiller en particulier pendant le FEQ. Mais je ne vous ai pas parlé des spectacles que j’irai voir à l’heure du midi, de l’apéro et du dodo des plus sages. Pourquoi ne pas vous en parler ici? Voici un aperçu d’autres spectacles que j’irai voir pendant les premiers jours du festival.

En passant, ne perdez pas trop de temps si vous décidez de venir, une salle de 200 places, ça se remplit diablement plus rapidement que les Plaines.

Buddy McNeil & The Magic Mirrors : Ça sent le rock solide et les samedis à réparer la vieille caisse. Dans le plus pur esprit du rock n’ roll. Guitare, basse, batterie, attitude. Ça promet. 4 juillet 2013, 23 h 30, Le Cercle.

Dom La Nena : L’auteure-compositrice-interprète d’origine brésilienne a attiré l’attention des plus grands critiques de la planète. Il faut dire que son premier opus, Ela, qu’elle a conçu en collaboration avec Piers Facinni, est savoureux. On va y aller si la file pour Louis-Jean Cormier n’est pas déjà interminable. 5 juillet 2013, 18 h, Le Cercle.

The Record Company : Le trio américain promet un bon blues-rock très efficace. Ça va bien finir la soirée. 4-5 juillet 2013, 23 h 30, Le Petit Impérial.

Sagapool : Cette musique instrumentale, qu’on qualifie de croisement entre Patrick Watson Gadji-Gadjo, me semble particulièrement intrigante. Dépaysement garanti. 6 juillet 2013, midi, Scène Hydro-Québec.

Coyote Bill : Si vous cherchez un endroit où faire le party samedi après-midi, c’est à la scène Hydro-Québec de la Place d’Youville que ça se passe. Ça va danser. Si vous aimez le jazz-funk, n’allez pas plus loin. 6 juillet, 15 h 30, Scène Hydro-Québec

André Papanicolaou : Le Montréalais propose un folk-rock très classique, mais sympathique et plein d’entrain. Deux autres soirées de fête au Petit Impérial. 6-7 juillet 2013, 23 h 30, Le Petit Impérial.

Oothèque : Le batteur de Malajube Francis Mineau s’est permis une petite incursion solo. Son cousin Julien chante mieux que lui, mais la musique est vraiment, mais vraiment trippante. Le Cercle va être plein à craquer. 7 juillet 2013, 23 h 30, Le Cercle.

Cargo culte : Du bon rap québécois. Le flow, le beat, toutte me fait capoter. Sérieux. Allez écouter Le chien de madame. Impossible d’y résister. 8 juillet, 23 h 30, Le Cercle

William Sévigny : Son folk-pop a l’air intéressant. Je vais aller voir ce qu’il a dans le ventre. 9 juillet, midi, Scène Hydro-Québec.

La suite la semaine prochaine.

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

4 réponses sur « Festival d’été de Québec : À découvrir (première partie) »

Laisser un commentaire