Catégories
Festivals Le Festif Nouvelles

Le Festif annonce une programmation de feu pour sa sixième édition

Samedi 25 juillet

acjb-150411-45
Antoine Corriveau
Pierre Kwenders
Pierre Kwenders

Pour ceux qui auront eu le temps de dormir, les festivités reprennent dès midi avec un certain Antoine Corriveau, qui n’a besoin d’aucune présentation sur ecoutedonc.ca. Les ombres longues était notre album francophone préféré en 2014 et chacune de ses prestations lui apporte un lot de nouveaux fans comblés par son folk-rock sans compromis. Sur le quai, avec le vent salin du fleuve, ça ne pourra qu’être génial.

Le Montréalais d’origine congolaise Pierre Kwenders joue un peu plus tard à la scène Hydro-Québec. De l’afrobeat, de la rumba congolaise, de l’électro… tout ça ensemble. Si vous ne le connaissez pas, préparez-vous à faire une des rencontres les plus originales de la fin de semaine. S’il y a des nuages, Kwenders pourrait bien les chasser avec ses airs rythmés.

photo promo placard NEW
Dany Placard

Changement complet de registre avec l’auteur-compositeur-interprète folk-rock Dany Placard. Une séance intense et collective de headbanging est prévue sur l’entraînante Confucius. Si vous ne le connaissez pas, venez faire un tour. Juste pour les textes, ça vaut la peine!

Sous le chapiteau, on retrouvera The Seasons, un groupe pop de Québec qui maîtrise incroyablement bien le sens de la mélodie. Les chansons de leur albums Pulp sont magnifiques. Allez donc vous le procurer pour pouvoir chanter les chansons avec ces quatre garçons dans le vent!

Radio Radio
Radio Radio

La dernière soirée du Festif sera grandiose!

Tout d’abord, à la scène Desjardins, les Acadiens de Radio Radio viendront nous faire danser avec nos penny loafers ou avec nos deck shoes! Leur plus récent album, Ej feel zoo, est un antidote contre la morosité. Et en spectacle, Radio Radio est redoutable. C’est une grande fête qui commence!

Alex Nevsky
Alex Nevsky

Ensuite, on passera le micro à Alex Nevsky et son band de feu. Au menu, de la pop intelligente et souvent lumineuse, beaucoup d’humour, des danses collé-collé et des vers d’oreille!

Les vedettes de la soirée seront sans contredit Les trois accords et leur pop-rock vitaminée et déjantée. Tout le monde connaît la bande de joyeux drilles de Drummondville. Ça devrait être un autre grand moment.

les 3 accords
Les trois accords

En fin de soirée, c’est au tour de Chocolat d’investir le sous-sol de l’église avec son rock élégant aux teintes lo-fi et un brin psychédéliques. Jimmy Hunt peut être un très vilain garçon, vous savez? En voici la preuve! Le groupe sera suivi de We Are Wolves, un autre électron libre capable de tout. Ils ont de l’énergie à revendre et leur musique est un vaccin contre la morosité.

Au centre communautaire, Heat et The Franklin Electric se succèderont dans une fin de soirée très planante et mélodieuse qui devrait beaucoup plaire aux fans d’indie.C’est sous le chapiteau que les fans d’électro et de musique dansante se retrouveront pour écouter et groover sous les rythmes cool de Qualité Motel. Le projet « en dilettante » des gars de Misteur Valaire n’a qu’un objectif : faire shaker le pompon de tout le monde!

Amateurs de bluegrass, Dylan Perron et Elixir de gumbo vous donnent rendez-vous au Mouton noir. Les amateurs de bluegrass adoreront ce groupe qui nous amènent l’Alabama directement de l’Abitibi. En français SVP! L’auteur de ces lignes fait dire qu’il est fort intéressé par cette proposition. Gardez-lui une place!

(Photos de presse, sauf Antoine Corriveau et Alex Nevsky, ecoutedonc.ca/archives)

Laisser un commentaire