[SPECTACLE] Duo camaro au Zénob

Le 19 mars dernier, le Café-Bar Zénob était rempli d’habitués de la place qui se sont laissé porter par les mots d’Alexandre Dostie, qui fait de l’improvisation poétique sur les notes de guitare  aussi improvisées de Pierre Brouillette Hamelin. Parfois décrit comme étant un beau duo de gars bizarre par certains, moi je trouve leur courage à se lancer dans le vide à chaque spectacle complètement noble et inspirant. Vous devinerez que ce n’est pas la première fois que je voyais le Duo camaro performer, mais ce qui est fascinant avec eux c’est qu’aucune pièce n’est refaite plus d’une fois puisque c’est de l’improvisation.

Duo camaro, c’est poétique, c’est gras, c’est lourd, c’es cru, c’est mystérieux, c’est vulgaire, c’est drôle, c’est harmonieux… et c’est tout ça en même temps.

Bref, ce soir-là, bien que j’ai manqué la première partie, Headache24, j’ai eu la chance de voir un duo qui fait tranquillement et honnêtement sa place en Mauricie et, surtout, qui le fait sans prétention d’être autre chose ce qu’ils sont: des amis qui aiment se lancer dans le vide en jouant avec les mots et les notes de guitare !

 

[SPECTACLE] Retour sur le spectacle de Colin Moore au Gambrinus de Trois-Rivières le 10 novembre 2015

Le 10 novembre dernier, j’ai eu la chance d’aller photographier Colin Moore lors de sa prestation au Gambrinus de Trois-Rivières.  Les gens qui étaient sur place ont eu droit à un spectacle authentique et à un artiste dévoué et super attachant !

Crédits photo : Izabelle Dallaire

[SPECTACLE] Retour sur le spectacle de Big Brave au Café Frida de Trois-Rivières le 29 octobre 2015

Crédit photo: Izabelle Dallaire
Crédit photo: Izabelle Dallaire

Le 29 octobre dernier, le Café Frida faisait son premier spectacle dans son magnifique local au bout de la rue des Forges, au centre-ville de Trois-Rivières. Pour l’occasion, la formation Big Brave est venue offrir une prestation à couper le souffle. Le succès de cette première soirée de spectacle risque d’être garant des autres spectacles prévus dans les prochains mois (programmation dévoilée un mois à l’avance environ sur la page Facebook du Café Frida).

C’est avec une excitation immense que je m’apprêtais à voir pour la 3e fois l’un de mes groupes montréalais favoris dans une nouvelle place qui a ouvert ses portes l’été dernier. Tous les astres étaient alignés et je n’étais pas la seule à être aussi enthousiaste. La place s’est remplie assez rapidement et vers 22h la prestation a débuté.

Sous une ambiance de lumières rouge et bleu et avec des concepts d’éclairages faits à la main, en temps réel, les membres du groupe se sont donnés plus que jamais pour offrir l’expérience ultime au public, qui était bien entassé dans la place.

Fidèles à eux-mêmes, ils ne se sont pas contentés de jouer de leur instrument; ils les ont incarnés avec passion et plaisir et ils ont transpiré leurs émotions à travers les notes de guitare, les cris ou les coups sur la batterie. Un court spectacle, qui me vide de toute mon énergie négative et qui me fait vivre autant d’émotions, j’en prendrais tous les jours.

Un spectacle de Big Brave c’est une thérapie en soi et je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter le vinyle pour faire durer le plaisir.

*Pour lire ma critique de l’album, c’est ICI