Mes chansons préférées de 2013

Pardonnez-moi d’avoir pris tout ce temps, j’avais quelques petits problèmes à régler avant de passer à cette liste que vous attendez avec impatience (mettons).

Voici donc mes 80 chansons préférées de l’année qui se termine, classées en ordre alphabétique :

[8tracks width= »300″ height= »250″ playops= » » url= »http://8tracks.com/mixes/3032499″]

6-5000, par Born Ruffians

Il y a un petit côté vieil indie rock des années 1990 qui ne me déplaît pas chez ces Ontariens. 6-5000 est une bonne chanson rock au tempo variable.

A New Life, par Jim James

La première fois que j’ai entendu A New Life, j’ai eu le coup de foudre. Cette déclaration d’amour, qui commence tout en douceur, gagne en intensité jusqu’à son explosion. Le chanteur de My Morning Jacket y respire un bonheur contagieux. Rien ne peut mal aller après avoir entendu A New Life.

Afterlife, par Arcade Fire

Si Reflektor a un petit côté sombre, Afterlife porte de son côté un message d’espoir, que ce soit dans les paroles (Can we just work it out?) ou dans sa musique irrésistiblement festive. Une grande chanson.

Another is Waiting, par The Avett Brothers

Du folk-pop convenu, mais mauditement bien réussi. Les frères Avett savent écrire des chansons simples, mais rassembleuses.

Another Century, par Mark Berube

La plus rock des chansons de son dernier album, Russian Dolls. Berube y met tout son grand talent d’auteur-compositeur-interprète. Ça bouge, les arrangements sont géniaux et il y a toujours quelque chose d’inattendu au tournant.

Armée de montgolfières, par Jason Bajada

Après s’être fait remarquer en anglais, Jason Bajada décide de chanter dans la langue de Molière. Cette première incursion a donné d’excellents résultats, dont cette chanson pop à la structure simple, mais aux textures complexes.

Avocado, Baby, par Los Campesinos!

Ils sont de retour et ils sont plus intenses que jamais! Dans Avocado, Baby, Gareth Campesinos! a l’air de souffrir comme jamais, malgré les choeurs, la musique déjantée et la frénésie en nombreuses couches qui caractérise si bien ce groupe.

Azamane Tillade, par Bombino

On peut venir du Niger, faire de la musique traditionnelle touareg et rocker comme personne. Voilà ce que Bombino fait dans Azamane Tillade. La réalisation de Dan Auerbach ne gâche rien, bien au contraire. À la première écoute de cette chanson, on ne peut être qu’impressionné. Ensuite, on se laisse simplement entraîner.

Bad Habit, par Foals

Dans les premières mesures, on se sent plongé dans une chanson pop qui rappelle les années 1980. La voix aiguë de Yannis Philippakis a tôt fait de nous ramener en 2013. C’est très mélodieux, atmosphérique. De la pop indé intelligente.

Bombs Away, par Eels

Après une année de découvertes de toutes sortes, il y a quelque chose de réconfortant dans le fait de retrouver l’univers étrange d’E et de son groupe. La beauté de l’écriture de E, c’est le fait qu’il ne se contente pas d’écrire des chansons. Il raconte des histoires, installe des univers, constitue des ambiances. Bombs Away montre ce que l’Américain est capable de faire quand il est en forme.

Publié le
Catégorisé comme 2013

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.