Anatole – Le Bal du Lézard / Le Scanner, 4 novembre 2017

On s’attendait au grandiose – rien de moins – à l’occasion du dernier spectacle d’Anatole tel qu’on l’avait connu jusque-là. Le squelette dandy a bien sûr choisi de faire les choses à sa manière : pour souligner la mue de son avatar et annoncer la nouvelle bonne nouvelle musicale, Anatole s’est mis en scène successivement au Bal du Lézard, puis au Scanner. Compte-rendu d’un spectacle audacieux, aux retentissements quasi bibliques.

 

Anatole – Photo : Jacques Boivin

Ancien Testament

Comme autour de la table lors du dernier repas, les fidèles du royaume de la Nouvelle L.A. furent nombreux à se masser devant la petite scène limouloise du Bal. L’endroit, bien choisi pour son aspect intime et initiatique, accueillit bientôt le divin prophète et ses apôtres, dans leur habituel accoutrement squelettique et éthéré.

C’est avec ce qu’on aurait pu appeler l’énergie du désespoir – de la dernière fois – que le groupe se lança. Enfilant les unes après les autres les pièces de L.A. / Tu es des nôtres, les musiciens s’en donnèrent à cœur joie tandis que, parmi la foule, le chanteur choisissait ses victimes. Dansant, crachant, foudroyant du regard l’auditoire, Anatole faisait exploser les barèmes d’intensité. En symbiose avec les mains habiles de ses instrumentistes, qui manipulaient les pièces avec expertise, il nous fit atteindre les sommets de la grâce sur Grosse Massue, pour ensuite nous faire plonger dans l’abîme avec Le grand sommeil.

 

Anatole – Photo : Jacques Boivin

C’est à ce moment que survint sa chute. Des convulsions prirent la vedette, qui se débattit jusqu’au dernier instant pour nous livrer son message lyrico-prophétique. Soudain, il s’affala dans un tumulte musical de plus en plus dissonant. C’était la fin d’une ère. Procession funèbre jusqu’à la sortie du Bal, où l’on emmena le corps, l’âme en peine. Mais déjà, un soubresaut d’excitation électrique parcourait les spectateurs : cette mort marquait un passage, le début d’autre chose…

 

Anatole – Photo : Jacques Boivin

Nouveau Testament

Passèrent donc les fidèles du Bal du Lézard jusqu’aux sombres anfractuosités du Scanner, lieu propice aux révélations dionysiaques. De nouveaux visages apparurent aussi. En moins d’une heure, la nouvelle salle se remplit tout autant, voire bien plus que la première.

L’entrée en matière du groupe se fit en simplicité, sous la couleur de nouveaux costumes. Bien sûr, Anatole se fit attendre quelque peu avant de paraître, un habit glamour lui moulant le corps. Au son de la sensuelle Isaac, nos papilles auditives se réveillèrent lentement.

Anatole – Photo : Jacques Boivin

De l’ancien Anatole, le groupe a gardé le regard hypnotique de son chanteur, qui scrutait la foule en canalisant tous les regards. Il a gardé le son franchement eighties, qui s’est d’autant plus assumé dans les nouvelles pièces présentées. Celles-ci redoublaient d’ailleurs d’inventivité sur le plan des motifs mélodiques ou rythmiques exploités.

Brandissant ses nouvelles pièces comme les Tables de la Loi, Anatole fit rapidement grimper l’intensité au tapis grâce à un mélange explosif de dansant et de percutant. Quelques classiques de l’ancien Anatole vinrent ponctuer les nouvelles révélations, au plaisir des fidèles qui pouvaient alors crier leurs serments en chœur. Suivant les lubies de la vedette tels de véritables pantins musicaux, les spectateurs subjugués se sont libérés de leurs réserves pour danser, hocher de la tête, sauter, crier.

L’apparition subite de ce nouvel Anatole devra nous contenter jusqu’en mai, nous a-t-il lancé en fin de spectacle, avant de faire ses adieux définitifs à la pièce Discollins. Et maintenant ? Il ne nous reste qu’à attendre le Jugement dernier, la mémoire empreinte encore des sensations extatiques de ce moment privilégié.

[PHOTOS] Arriola + Laura Babin, Le Bal du Lézard, 1er avril 2017

En plein radiothon de CKRL 89,1, nous avons eu la chance d’assister à un joli double plateau avec deux artistes talentueux aux styles différents : Laura Babin, seule à la guitare pour nous présenter un folk-rock atmosphérique pas piqué des vers, et Arriola, en formule trio, qui nous proposait de son côté une pop aérienne où la musique accompagnait les paroles très songées de l’auteur-compositeur-interprète.

Vous pouvez écouter les prestations ci-dessous :

Voici quelques photos de la soirée :

Quoi ? Tu n’as pas d’party de Noël ? Laisse le Bunker d’Auteuil t’arranger ça !

Plein de choses peuvent vous empêcher de vivre, cette année, un bon vieux « party d’bureau » : vous êtes travailleurs autonomes, vous n’avez pas de travail, vous détestez vos collègues de travail, vous avez voté Libéral dans la grande région de Québec, etc. Mais, comme d’habitude, la maison de disque indépendante le Bunker d’Auteuil a pensé à vous !

20151219_Bal_w500Le 19 décembre prochain au non moins célèbre Bal du Lézard, six artistes se succéderont et ce, entre 21h et 23h, afin de vous permettre de rendre hommage à bébé Jésus à grand coup de rock bien de chez vous (je suis pas de Québec, moi) : Jeanphillip, ce fougueux jeune homme qui a repris le flambeau afin que la tradition se continue, invite Shampouing (un des instigateurs de l’évènement), Laratoureuse, Lesbo Vrouven, David Cimon et Pannetone.

Gageons que l’ambiance sera hautement féerique à l’intérieur de ce Bal du Lézard revampé.

Ah, j’oubliais : le tout est gratis. Pas d’excuse : virez Limoilou à l’envers !

Les spectacles du week-end du 16 octobre [à Québec]

Milk & Bone - Photo : Marie-Laure Tremblay
Milk & Bone – Photo : Marie-Laure Tremblay

Grosse fin de semaine une fois de plus pour les mélomanes de la région de Québec. Évidemment, nous avons quelques suggestions :

Milk & Bone sera au Cercle ce soir à 20 heures. Première partie : CRi. Les billets se sont déjà tous envolés, alors si vous avez raté votre chance, on a annoncé une supplémentaire le 22 avril 2016, toujours au Cercle (un lieu parfait pour les chansons de Camille et Laurence). Les portes ouvrent à 19 heures, on vous suggère de ne pas trop tarder.

Si vous ratez le duo montréalais, plein d’autres choix s’offrent à vous :

Tout d’abord, au Pantoum, vous pourrez voir Jane Ehrhardt (lors d’un rare spectacle full band), ainsi que Les Louanges et la formation haligonienne Elephants in Trouble. 10 $, portes à 20 heures, spectacle vers 21 heures, BYOB, comme toujours. INFO

La Fédération québécoise de ski acrobatique présente The Seasons au Petit impérial. Les billets sont plutôt chers (125 $), mais ils comprennent un don de 80 $ à la FQSA. C’est donc une belle chance de faire d’une pierre, deux coups : soutenir un organisme sportif et assister à un concert TRÈS intime d’un des groupes les plus en vue de Québec à l’heure actuelle. INFO

Les amateurs de jazz qui tire vers le folk et le Rn’B se dirigeront vraisemblablement vers le Théâtre Petit-Champlain où se produira le Emma Frank Quartet. Celle que certains ont comparée à une jeune Joni Mitchell ravira sans aucun doute les spectateurs présents. C’est à 20 heures et les billets sont 25 $. INFO

Du côté du Palais Montcalm, on pourra voir le Jimi Hendrix de la cornemuse galicienne, l’excellent Carlos Nunez. Un magnifique spectacle où règne le mélange des genres! Spectacle à 20 heures, 45 $. INFO

Les amateurs de rock qui bûche ont rendez-vous à L’ANTI Bar et spectacles où se produira KEN mode. Les premières parties sont assurées par Life In Vacuum, BIIPIIGWAN, APES et Psomb. Les portes ouvrent à 19 heures, le spectacle est à 20 heures, et ça vous coûtera un gros 20 $ pour une soirée à vous faire chatouiller les tympans! INFO

Samedi, on va aussi se tirer les cheveux :

Tout d’abord, on fête la réouverture du Bal du Lézard avec Robbob et le Limoilou Libre Orchestra et The Two Birdz. Ça fait un bout que les deux formations tentent de faire quelque chose ensemble, voilà qu’ils ont trouvé l’occasion parfaite. Le nouveau décor du Bal est magnifique, Robbob parle de jouer des tounes de son prochain album, il risque d’y avoir beaucoup d’agrément! 21 h, 5 $ (gratuit si vous vous déguisez en oiseau – c’est Robbob qui le dit). INFO

L’auteur-compositeur-interprète folk-pop très aérien Jeffrey Piton sera au Vieux Bureau de poste de Saint-Romuald pour présenter les pièces de son album La transition. Excellent choix si vous aimez la pop planante! Le spectacle est à 20 heures, les billets sont 22 $. INFO

À la Librairie Saint-Jean-Baptiste, ce sera au tour de Gab Paquet de nous présenter de nouvelles (et de moins nouvelles) chansons. Il sera accompagné pour l’occasion de Claudia Gagné (Une vraie invasion de La Palette ce week-end!). Contribution volontaire (en argent bien sonnant ou en mots bien sonnés). Payer des consommations, ça peut aussi faire plaisir. 20 heures. INFO

Il y a encore plein d’autres spectacles et autres activités toute la fin de semaine. Pour en savoir plus, consultez Quoi faire à Québec.

[SPECTACLE] Keith Kouna, Le Bal du Lézard, 19 mai 2015

Keith Kouna - 150519-10(Photos : Jacques Boivin – ecoutedonc.ca)

Il y a quelques jours déjà, j’ai eu la chance d’assister au spectacle bénéfice de Limoilou en vrac, qui avait un bel invité pour nous cette année : le grand Keith Kouna et quelques pièces de son magnifique Voyage d’hiver.

(Magnifiquement) Accompagné par son pianiste Vincent Gagnon, Kouna a présenté quelques-unes de ses plus belles relectures de cette série de poèmes musicaux de Schubert. On est honnêtes, non, la magie du spectacle à grand déploiement n’y était pas, mais on avait autre chose à la place : des chansons toutes nues dans un silence religieux, fait rare dans un bar reconnu pour être animé! Kouna et Gagnon ont su nous captiver, nous accrocher au moindre mot et à la moindre note. Après un entracte qui a permis à tout le monde de se rafraîchir un peu les idées (il faisait terriblement chaud), Kouna est revenu, guitare en bandoulière, et il a interprété ses grands succès « de chanson populaire » (comme il le dit lui-même). Chantées (Napalm, Pas de panique) ou récitées (Tic tacOurs brun – qu’il a interprétée pour la dernière fois, promis juré), les chansons de Kouna avaient une saveur particulière dans un Bal rempli de fans finis qui se sont très souvent transformés en choristes (particulièrement lors du généreux rappel, quand Kouna nous a fait pleurer avec Labrador).

Une soirée magnifique au cours de laquelle je n’ai pu m’empêcher de prendre quelques photos. Voici les plus belles :

 

[foogallery id= »7360″]

Nos choix de spectacles – 22-23-24 mai

Avez-vous vu Doloréanne, Elsa et Yardlets hier soir? Non? Nous, on y était et on n’a pas regretté notre soirée. On vous en reparle dans un compte rendu complet très bientôt. Mettons que ça partait bien la fin de semaine.

Parlant de fin de semaine, voici nos choix :

Vendredi 22 mai

absolutely free

  • Si on se fie aux collaborateurs d’ecoutedonc.ca, ce soir, il faut être au Pantoum pour voir Absolutely Free, Corridor et Mauves. Pour les atmosphères créées par Absolutely Free. Pour les flammèches et les étincelles de la nouvelle sensation rock Corridor. Et parce que même si on aime bien Anatole, on adore Mauves. 10 $, les portes ouvrent à 20 heures, le spectacle devrait commencer *vers* 21 heures, mais si vous n’arrivez pas assez tôt, vous risquez de passer votre soirée chez Jos Dion.
  • Dans le très chic sous-sol du Cercle, on devrait groover solide alors que The Best Foot Forward et Sunspinnaz proposeront respectivement un rock et un hip-hop festif et groovy. 21 heures, portes 20 heures, 7 $.

Samedi 23 mai

  • La DERNIÈRE rockeuse vivante au Québec, Marjo, reconnue pour ses chansons remplies d’étincelles et de flammèches, se produit au Centre d’art La Chapelle. Envoyez, les jeunes, allez voir comment ça se fait, du rock, en 2015. Pis en plus, c’est presque donné : juste 59 $, à peine plus que la somme des autres spectacles que nous vous proposons. Comme les rockeurs, ça veille très tard, le spectacle ne commence qu’à 20 heures.
  • Le chanteur de charme Gab Paquet se produira au Café Babylone, question de présenter quelques nouvelles chansons qui sentiront bon le printemps. 10 $, 21 heures. Ça devrait être chaud.

Dimanche 24 mai

  • À L’AgitéE, on pourra voir la formation de Denver Slim Cessna’s Auto Club et son folk à l’esprit un peu punk. Fort intéressant. Première partie : Kensico. 20 heures, 13 $.
  • Tant qu’à être dans l’Americana, Romi Mayes et sa musique qui allie country et roots devrait plaire aux fans présents au Bal du Lézard. 21 heures. Gratuit.

Nos choix du week-end

(Photo : ecoutedonc.ca/archives)
(Photo : ecoutedonc.ca/archives)

Fin de semaine de fou encore une fois à Québec. On ne se plaindra pas, au contraire, aussi bien en profiter! Voici une liste TRÈS partielle des spectacles présentés cette fin de semaine.

Jeudi 16 avril

  • Anatole et Les choses sauvages sont au Cercle. Portes à 19 heures, les spectacles commencent à 20 heures. L’alter-ego d’Alexandre Martel est de retour à la maison. S’il y a quelqu’un qui peut donner de la vie à un show de sous-sol, c’est cet homme, qui n’hésitera pas à faire quelques pas de danse collé collé avec vous. Et quand je dis vous, je vise pas mal tout le monde. 10 $ à la porte. On couvre le show? On couvre le show!
  • Claude Bégin occupera pour sa part la grande salle du Cercle. Portes à 21 heures, on va laisser le temps à Anatole de finir son spectacle, alors si vous êtes en bas, vous aurez le temps de vous déhancher avant de voir un Bégin plus grand que nature. Les Magiciens, c’est un maudit bon album de pop très assumée, et si on se fie à la mini prestation qu’on a vue en février, Bégin donnera tout un show. 12 $. On va être là aussi!
  • rvmLe Rendez-vous musical de Limoilou se poursuit au Bal du Lézard. Après le rock de la semaine dernière, on retourne au folk et au bluegrass avec les formations Dreams May Come et Tze Texas Redmecs. Ça commence à 21 heures, ça ne coûte que 5 dollars et Boréale vous offre une petite surprise. Pour avoir déjà vu les Redmecs, c’est un spectacle que vous voudrez voir.
  • Et puis y’a Dumas au Petit-Champlain. Notre prolifique auteur-compositeur-interprète devrait en faire groover quelques-uns. 20 heures, 35 $.

Vendredi 17 avril

  • Joseph Edgar
    Joseph Edgar
    (Photo : ecoutedonc.ca/Jacques Boivin)

    Joseph Edgar donnera un spectacle fort attendu au Petit Impérial. Le sympathique Acadien viendra bien sûr présenter son album Gazebo, mais compte tenu de la profondeur de son répertoire, on risque de faire de belles découvertes. Chansons engageantes. Entrevue ici. Première partie : Jérôme Casabon. 20 $, 20 heures. On y sera.

  • Simon Kearney sera au Vieux bureau de poste, à St-Romuald. Ce jeune homme est à surveiller. 20 heures, 17 $.
  • Lemon Bucket Orkestra sera avec Magotty Brats au Cercle. Ça va faire la fête dans la salle de la rue St-Joseph. Une belle attitude punk qui devrait plaire. 15 $ à la porte, qui ouvre à 20 heures. Spectacle à 21 heures.
  • La Bronze présentera sa jolie pop au Pantoum. Première partie : Émeraude. Déjà plein de gens ont manifesté leur intérêt, on vous conseille donc d’arriver tôt. Devinez quoi : on y sera aussi! Ouverture des portes à 20 heures, 10 $, apportez votre étanche-soif préféré.

Samedi 18 avril

  • 10945848_424236551062210_3046142450159656962_oLa formation The Brooks va être au Cercle. Du funk comme on l’aime, plein de soul, avec un gars qui a déjà été choriste pour le roi de la pop lui-même. L’équipe d’ecoutedonc.ca est très tentée… Macédoine assurera la première partie. 15 $ à la porte, qui ouvre à 20 heures.
  • Oktoplut et Jet Black sont au Scanner. 8 $, 23 heures. Si après le funk des Brooks, ça vous tente de stoner un peu, vous voilà servis.

C’est une liste TRÈS partielle. Si vous voulez en voir plus, nous vous invitons à consulter votre calendrier préféré.

[SPECTACLE] Bronco + Saranerape, Rendez-vous musical, Le Bal du lézard, 9 avril 2015

rvmCe jeudi, nous étions au Bal du lézard pour assister à la troisième soirée du Rendez-vous musical, qui a pris en cette soirée un tournant joyeusement rock après la soirée très jazzée de jeudi dernier. Deux groupes étaient au programme : Bronco et Saranerape.

Tout d’abord, le rock avec un soupçon de blues de Bronco, qui avait amené beaucoup de fans au Bal. Le quatuor (Rejean Lacroix, Gabrielle Bégin, Frederic Fortier, Jean-Francis Gascon) propose un classic rock solide qui a su plaire aux nombreux spectateurs. Des chansons qui parlent d’alcool ou de licorne chantées par une fille qui a tout ce qu’il faut de soul dans un bar qui fait la fête, ça marche toujours. Les spectateurs ont beaucoup apprécié.

A suivi une tonne de briques nommée Saranerape qui avait lui-même ses propres fans. Gros rock garage ben sale que ne détesteraient pas les fans des Dales Hawerchuck et de la gang à Langevin. Une grosse touche d’humour. Du monde qui a beaucoup de fun sur le bord de la scène. Des oreilles qui sillent encore 24 heures plus tard. Ouais, les gars ont fait mouche.

On y retourne jeudi prochain? Ben sûr qu’on y retourne jeudi prochain! Au menu : Dreams May Come et Tze Texas Redmecs.

En attendant, des PHOTOS!

[PHOTOS] Des sourcils + Les Bleu pelouse, Rendez-vous musical, Le Bal du lézard, 2 avril 2015

Deuxième soirée de la saison pour le Rendez-vous musical organisé par Limoilou en vrac. Si la météo était tristounette à l’extérieur, il faisait beau et chaud au Bal du lézard, où le jazz était à l’honneur!

Tout d’abord, le trio Des sourcils nous a fait traverser la grande flaque avec son jazz manouche énergique et festif. Composé de Mathias Berry, Antoine Angers et Alexis Taillon (si ces deux noms-là vous disent quelque chose, c’est normal, il s’agit de deux membres d’Harfang), le trio s’est promené entre les classiques du genre et ses propres compositions avec un entrain contagieux qui est venu chercher les spectateurs présents un par un. Un groupe de jeunes dansait joyeusement pendant qu’une bande de grands garçons même pas pompettes scandait des HEY! HEY! HEY! au rythme de la musique. Paraît que c’est ça, le jazz. Pas juste un truc à écouter en tenue de ville, le martini à la main. C’est aussi l’occasion de faire la fête.

Et fête il y a eu.

Celle-ci s’est poursuivie avec les Bleu pelouse, qui propose de son côté du jazz, du swing, du blues et une touche de country qui nous ramène à la Nouvelle-Orléans. Là aussi, l’énergie du groupe s’est propagée à la foule (qui était déjà pas mal réchauffée) et en deux temps, trois mouvements, la « piste de danse » s’est remplie. Gros pouce levé à Mylène St-Amour et sa scie musicale!

Comme une image vaut mille mots, vlà un article de fond :

(Photos : ecoutedonc.ca/Jacques Boivin)

[PHOTOS] Whisky Legs + Damn The Luck, Rendez-vous musical, Le Bal du lézard, 26 mars 2015

Jeudi dernier s’est ouvert le Rendez-vous musical au Bal du Lézard. Les spectateurs présents ont eu la chance d’assister à deux solides prestations dans des registres tout à fait différents. Tout d’abord, Whisky Legs et sa charismatique chanteuse Maude Brochu ont offert leurs chansons teintées de blues et de soul. Les fans du genre ont été comblés et votre humble serviteur a été impressionné par les prouesses musicales des membres du groupe et leur bassiste d’un jour, le très groovy Guillaume Tondreau. Regardez-les bien aller, ces jeunes-là vont aller très loin. Puis Damn The Luck nous a plongés quelque part dans entre le Kentucky et le Saguenay avec leur folk/bluegrass plein de pep et de soif. Une vraie musique de fête qui s’est poursuivie après la prestation!

Le Rendez-vous musical se poursuit ce jeudi avec les formations Les Bleu Pelouse et Des sourcils. Nous y serons une fois de plus et vous y invitons. Franchement, pour 5 dollars, on en a pour notre argent (et nos oreilles!).

Photos : ecoutedonc.ca/Jacques Boivin