À surveiller cette semaine à Québec

Bon, nos vacances sont terminées, on dirait! On a quelques beaux petits spectacles à vous proposer cette semaine à Québec. On a particulièrement hâte à celui de Blood and Glass, Thus Owls et Val Thomas qui sera présenté jeudi à L’Anti Bar et Spectacles, mais ce n’est pas notre seule proposition!

Common Holly + Marianne Poirier

(22 août, 20 h, Maelstrom Saint-Roch)

On connaît bien Marianne Poirier, qu’on a vue à plusieurs reprises avec sa jolie voix aérienne et ses chansons douces.

De son côté, Common Holly propose un mélange d’indie et de folk (sur lequel elle appose l’étique dark folk). Si on se fie aux quelques extraits de l’album Playing House (à paraître le 4 septembre), on devrait être gâtés.

Porte : 10 $

La Greffe + Fria Moeras + Charles Garant

(23 août, 20 h, Le Cercle)

Au beau milieu de la semaine, on vous invite à entendre le rock contemporain et théâtral de La Greffe, les chansons poétiques de Fria Moeras et l’indie mélodique de Charles Garant. 8 $ à la porte.

Thus Owls + Blood and Glass + Val Thomas

(24 août, 20 h, L’Anti Bar et Spectacles)

On a eu l’occasion de faire plus ample connaissance avec Val Thomas cette année. En seulement quelques simples et après quelques prestations, on a pu apprécier l’étendue du talent de la jeune femme originaire de Montréal. À (re)découvrir.

Avec Thus Owls, on sort constamment des sentiers battus. La formation menée par Erika et Simon Angell propose une pop unique, un brin expérimentale, parfois déroutante, mais jamais inintéressante. Magnifique fusion entre l’Europe et l’Amérique du Nord!

Parlant de sortir des sentiers battus, la pop de Blood and Glass ne donne pas sa place! Lisa Iwanycki-Moore et ses complices n’ont pas peur de briser les règles, de décoller les morceaux pour les recoller quelques minutes après.

Billets : https://lepointdevente.com/billets/d7p170824001

Safia Nolin – Photo : Jacques Boivin

Rendez-vous Limoilou avec Laura Niquay, Safia Nolin, King Abid et Shauit

(26 et 27 août, dès 19 h, Parc de l’Anse-à-Cartier)

Pour célébrer le 150e anniversaire du Canada, Limoilou en Vrac propose un événement rassembleur sur les lieux de la « découverte » de Québec, au parc Cartier-Brébeuf. Le volet musical de l’événement aura lieu juste à côté, au parc de l’Anse-à-Cartier. Samedi, l’auteure-compositrice-interprète attikamekw Laura Niquay et la toujours excellente Safia Nolin (qui a habité le quartier) viendront présenter leurs chansons. Et Safia a sûrement quelques belles reprises à offrir au public limoulois… Dimanche, on change de ton : le reggae/dance hall de King Abid précédera le reggae innu de Shauit!

Le plus beau dans tout ça, c’est que c’est gratuit!

Fermeture du SPOT (Tous Azimuts, Beat Sexü, Blaze Velluto Collection et Bad Dylan)

(26 juillet, 19 heures, Le SPOT)

Y’a eu moins de shows au SPOT cet été, mais celui-là, il fesse avec quatre groupes chouchous de la scène musicale! Tous Azimuts a lancé récemment un excellent album, Beat Sexü met le party dans la place, quelle que soit l’heure, Blaze Velluto Collection nous transporte avec son folk bleu marine, et Bad Dylan fait danser tous les parterres où il passe. Il va faire chaud!

 

Autres spectacles à surveiller :

Le spectacle de la rentrée au Cégep de Sainte-Foy avec Lubik, Jérôme St-Kant et Émile Bilodeau (23 août, 18 h 30)

Los / Bodywash au Sous-sol du Cercle (26 août, 21 h)

[SPECTACLE] Émilie & Ogden + Marianne Poirier, Trou du Diable, 29 novembre

C’est avec douceur et réconfort que la soirée du mardi le 29 novembre s’est déroulée. Avec une légère neige tapissant le sol québécois en cette fin du mois de novembre, les gens n’ont pas eu froid aux yeux pour se déplacer direction Shawinigan. La chaleureuse ambiance de la Salle Wabasso de la Shop du Trou du Diable accueillait, presque à salle comble, Émilie & Ogden avec comme première partie la talentueuse et charmante Marianne Poirier. On ne peut omettre de mentionner que les bières du Trou sont toujours un vrai délice !

Le spectacle débute avec une agréable et intrigante jeune demoiselle du nom de Marianne Poirier. Sa candeur et sa sensibilité se côtoient dans un acoustique folk, alternatif. Sa douce voix vient nous bercer, nous cajoler; tant en français qu’en anglais. Elle est empreinte d’une mélancolie qui nous transporte dans un univers atmosphérique et planant. Attachante et émouvante, elle nous offre sa poésie de l’âme sensible. Voici un aperçu de son émouvante poésie : « et le soleil crève les yeux comme la vie submerge l’océan de nos existences ». Elle joue de la guitare tantôt en acoustique, tantôt plus électrisante, mais toujours dans la simplicité. Son souffle est comme une longue vague qui déferle lentement sur notre intérieur pour apaiser; on dirait même qu’il nous flatte. Marianne est craquante lorsqu’elle confie « on m’a dit que je devais m’assumer plus sur scène, c’est pas facile… c’est parce ce que je suis gênée ». Juste avant de quitter, elle a offert la 3e pièce, Révolutionnaire, de son magnifique EP sorti en avril 2016 . D’ailleurs, la couverture de la pochette est une coquette illustration faite de la main d’une artiste trifluvenne Mathilde Cinq-Mars. Elle prend la peine de remercier le public de son respect, du silence, de l’écoute, en plus d’être honorée d’ouvrir pour Émilie et Ogden. Cette petite femme est une future grande artiste à surveiller.

Pour faire les présentations, la tant attendue Emilie Kahn ainsi que sa harpe ; Ogden, étaient accompagnées de leurs musiciens Dominic Lalonde (guitare, basse et voix) et Francis Ledoux (batterie et voix). Sa fierté la rattachant à son band se ressentait. On comprend mieux lorsqu’on sait qu’ils reviennent tout juste d’une tournée européenne, assurant la première partie pour le groupe montréalais Half Moon Run. Émilie & Ogden et ses musiciens ont pu fouler le sol européen, pour revenir par les États-Unis. Un parcours captivant lie la jeune femme, sa précieuse harpe et ses musiciens; que se soit ses prestations au festival NXNE à Toronto, celles au Festival International de Jazz de Montréal l’été dernier ou encore ses premières parties pour Half Moon Run et Patrick Watson. La compositrice-interprète Kahn a réalisé un tout premier album vers octobre 2015, intitulé Ten Thousand, faisant suite à un EP lancé deux ans plus tôt. Produit, par Secret City Records, il a été enregistré au fameux studio B-12 de Valcourt avec son batteur Francis Ledoux et réalisé par Jesse Mac Cormack. Sa voix est en parfaite harmonie avec sa harpe celtique (fabriquée par Lyon & Healyet). Elle s’offre à nous en anglais parfois avec douceur et incertitude, mêlés à sa belle assurance. Définitivement, sa délicatesse se dévoile à travers une touche parfois pop, folk et même jazzy. Son faible pour la pop sucrée a fait craquer pas mal d’internautes avec sa reprise totalement personnelle de la pièce Style de Taylors Swift, qu’elle nous a d’ailleurs jouée. Son charme et sa grâce étaient totalement envoûtants. Une voix hypnotisante et des effets assez intrigants qu’elle manie si habillement avec sa harpe. Elle poursuit sa tournée au Québec ce qui vous laisse encore quelques chances pour vous procurer des billets et la voir en spectacle…si ce n’est déjà fait. Vous pouvez le faire ici : https://www.songkick.com/artists/6059449-emilie-and-ogden/calendar

Vous pouvez admirer les jolies photographies d’Adrien Le Toux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[PHOTOS] Emilie & Ogden (+ Marianne Poirier), Le Cercle, 5 mai 2016

Belle soirée toute en douceur ce jeudi 5 mai dernier alors que nous recevions une nouvelle fois la talentueuse Emilie Kahn, sa harpe Ogden et ses musiciens (solides Dominic Lalonde et Olivier Bernatchez) dans un Cercle investi par des mélomanes de tous genres et de tous âges.

Elle me semble beaucoup plus sûre d’elle, cette Emilie qui s’installe, les yeux brillants, aux côtés de sa belle brune. Les spectateurs, qui n’ont d’yeux que pour elles, se laissent transporter par les airs envoûtants de 10,000, le premier album d’Emilie & Ogden. Sa version aérienne (et vraiment personnelle) de Style, de Taylor Swift, a encore fait mouche. Surtout, ses propres chansons étaient tout le temps accueillies chaleureusement.

En première partie, Marianne Poirier, qui était accompagnée d’Anthony Cayouette, a attiré l’attention des spectateurs avec ses belles compositions interprétées avec brio. Son folk-pop à la Julia Stone a vraiment tout pour plaire, qu’elle chante en anglais ou en français. Elle sera d’ailleurs à la Librairie St-Jean-Baptiste le 18 mai prochain, un lieu parfait pour l’écouter religieusement!

 

[À VOIR CE WEEK-END] Québec

Les prochaines semaines seront complètement folles côté spectacles à Québec et la fin de semaine qui s’en vient en sera un bon exemple. Alors, quel est le menu du week-end?

On vous en présente un aperçu, mais vous pouvez toujours consulter Quoi faire à Québec pour plus de concerts de toutes sortes.

Jeudi 21 avril

Émile Bilodeau - Photo : Jacques Boivin
Émile Bilodeau – Photo : Jacques Boivin

On commence la soirée avec Émile Bilodeau au District St-Joseph dans le cadre des Apéros découverte du FEQ. On aime beaucoup ce jeune homme qu’on a pu voir un peu partout au cours de la dernière année. Vous aimez Mononc’ Serge? Vous trippez sur Philippe Brach? Vous allez adorer Émile. À 17 h 30. Entrée libre.

Il était à Lévis la semaine dernière (avec Émile, justement), le v’là de retour sur la rive-nord. Je parle bien sûr de Philippe Brach, qui nous interprétera les chansons de son magnifique Portrait de famine. Il reste encore quelques billets, mais on n’est pas sûrs qu’il va en rester à la porte. Décidez-vous rapidement! Portes : 19 h. Spectacle : 20 h. 22 $. **

Anatole
Anatole – Photo : Marion Desjardins

Quelle belle façon de finir sa soirée que d’aller voir Anatole et Yokofeu! Les deux groupes se produiront au sous-sol du Cercle à 22 h (ou après la fin du concert de Brach). Anatole va en profiter pour lancer son jeu de tarot. Que vous réserve la nouvelle L.A.? 10 $ (5 $ pour les détenteurs de billets de Brach) **

La formation pop de Québec Unknown Colour lancera son album Beat the Clock à L’Anti. Première partie : Tracer Flare. Portes : 20 h. 10 $

Vendredi 22 avril

L’auteur-compositeur-interprète Fred Labrie lance son album Dans la fumée claire à la Ninkasi en formule 5 à 7. Entrée libre.

Le groupe rap du 83 Taktika sera à L’Anglicane pour célébrer ses 20 ans. C’est complet, mais si vous avez déjà votre billet, on vous rappelle que le spectacle est à 20 h.

The Two Birdz profite également de ce vendredi pour lancer un nouvel album, No One’s a Stranger. Au Fou-Bar à 20 h 30. Contribution volontaire.

Amor et Willie - Photo : Jacques Boivin
Amor et Willie – Photo : Jacques Boivin

Les amateurs de musique qui sent la campagne iront assister au Barn Show à L’Anti, un show qu’on nous vend comme un show d’cowboys 100 % Québec. Au menu : The Free WalkersAmor & WillieLe Paparman Club Band et Tze Texas Redmecs. Ça va être festif et déjanté, nul doute à ce sujet, surtout que le tord-boyau va couler à flots. Est-ce que les gens de L’Anti vont oser garder le miroir derrière le bar? Une balle perdue, ça fait des dégâts! 20 h. 10 $ (à la porte).

Milk and Bone - Photo : Jacques Boivin
Milk and Bone – Photo : Jacques Boivin

Au Cercle, c’est le retour de Milk & Bone, qui avait fait un tabac à sa dernière visite à l’automne dernier. Cette fois, la première partie sera assurée par la sensation Geoffroy, qui devrait donner quelques frissons aux spectateurs avec sa jolie musique. 20 h, 20 $ (on nous souffle qu’il ne reste qu’une cinquantaine de billets… faites vite!).

Give Me Something Beautiful et Les Avalés sont au Bateau de nuit dès 20 h 30.

Samedi 23 avril

La jeune auteure-compositrice-interprète Marianne Poirier sera au Vieux bureau de poste. 20 h. Mais vous savez quoi? C’est complet! Yep. Même les artistes qui débutent remplissent les salles!

Samuele - Photo : Jacques Boivin
Samuele – Photo : Jacques Boivin

On l’a beaucoup aimée cet hiver au Cabaret festif de la relève, elle est de retour à Québec : Samuele sera au Pantoum! En première partie? Une pieuvre qu’on aime beaucoup : L’Octopus. Portes vers 20 h, BYOB. 10 $.***