7 spectacles à voir à Québec pour finir l’année en beauté

L’année 2017 tire à sa fin, mais il reste encore quelques beaux pestacles à nous mettre sous la dent! Nos diffuseurs vont d’ailleurs être fort occupés pendant le temps des Fêtes, aucune raison de vous ennuyer, donc, entre deux partys!

Voici notre sélection de spectacles à voir pendant cette période plus que festive :

[bs_smart_list_pack_start][/bs_smart_list_pack_start]

Gab Paquet (+ Miss Sassoeur et les Sassys) – Le Cercle, 14 décembre

Gab Paquet – Photo : Jacques Boivin

On vient de le nommer artiste de l’année à ecoutedonc.ca, c’est pas pour rien! Gab Paquet, c’est du bonbon pour les yeux et les oreilles. Le flamboyant chanteur de charme vous convaincra par sa fougue, ses déhanchements et son regard craquant. Préparez-vous à voir un shag divin sous les paillettes de Gab Paquet!

Quant à la première partie, Miss Sassoeur et les Sassys, vous serez séduits par le gospel de ruelle proposé par la formation qui a mérité le prix du jury (ainsi que le prix ecoutedonc.ca) du dernier Cabaret Festif! de la relève!

Billets : https://lepointdevente.com/billets/cer171214001

 

Gabrielle Shonk – Grand Théâtre de Québec, 14 décembre

Gabrielle Shonk – Photo : Jacques Boivin

L’auteure-compositrice-interprète Gabrielle Shonk a lancé cet automne un premier album qui a été très bien reçu par la critique. Ses chansons folk-pop bourrées de soul sauront en attendrir plus d’un. Pour sa rentrée québécoise, Shonk se paie le Grand Théâtre! Pari risqué? En fait, au moment d’écrire ces lignes, il ne restait plus que quelques billets qu’on vous invite à saisir sans tarder!

Billets : https://www.billetech.com/event/gabrielle-shonk-billets/891187

Anthony Roussel – Librairie St-Jean-Baptiste, 14 décembre

Anthony Roussel – Photo : Jacques Boivin

Juste pour nous compliquer la tâche davantage, un autre beau petit show qu’on aimerait bien voir (et vous proposer), c’est celui que présentera Anthony Roussel dans l’intimité de la Librairie Saint-Jean-Baptiste. Son plus récent album, La gymnastique de l’amour, a fait tourner quelques têtes avec ses mélodies accrocheuses et pas mal atmosphériques. À surveiller!

 

Koriass X KNLO – La Source de La Martinière, 16 décembre

Koriass – Photo : Jacques Boivin

Pour conclure le cycle Love Suprême en beauté, Koriass présentera un concert à La Source de La Martinière. Dernière occasion de voir le rap théâtral du jeune homme avant un petit bout! De son côté, le Bas-Canadien KNLO devrait nous faire groover en masse! Si vous connaissez la petite salle limouloise, vous savez que le plafond risque de se retrouver dans le parc voisin!

Billets : https://lepointdevente.com/billets/koriasssknlo

 

Solids (+ Los et Mundy’s Bay) – L’Anti Bar et Spectacles, 26 décembre

Solids – Photo : Jacques Boivin

Vous avez besoin de quelque chose qui rocke pour faire passer le ragoût de patte de votre grande-tante Louise (ou le cari au tofu de votre oncle Bastien-Olivier)? Le Boxing Day a été difficile? La solution à tous vos maux : la formation rock Solids qui investira L’Anti pour nous inviter à hocher joyeusement la tête!

Billets : https://lepointdevente.com/billets/abs171226001

 

La Caravane des fêtes IV : La messe de minuit – La Nef, 27 décembre

Caravane – Photo : Jacques Boivin

Y’avait des restants de ragoût de patte ou de cari au tofu dans le frigo? Vous avez encore besoin d’énergie? Eh ben les gars de Caravane vous ont monté un autre show juste pour célébrer le temps des Fêtes (ou Noël, pour ne pas déplaire à certains). Et pour qu’on se sente encore plus à la messe de minuit, ça va se passer à La Nef! On nous promet tout un party! Et les deux groupes invités, Harfang et Mort Rose, ne sont pas à dénigrer non plus, oh que non! D’un côté, une pop atmosphérique accrocheuse, de l’autre un petit rock and roll sympathique qui donne le goût de danser. Plus le temps passe, plus on a hâte!

Billets : https://lepointdevente.com/billets/d7p171227001

 

Orloge Simard (+ Pass) – Impérial Bell, 29 décembre

Orloge Simard – Photo : Jacques Boivin

Un autre truc qui commence à devenir une tradition, c’est la beuverie le show de fin d’année d’Orloge Simard. Ne me demandez pas pourquoi, le monde vire fou en la présence du philosophe baieriverain et de son band de musiciens déchaînés. Mais cette folie provoquée par l’aucuncadrisme (la philosophie d’Orloge) est contagieuse et il y a fort à parier que ça ne sera pas une soirée facile à l’Impérial pour les plus doux!

Mais c’est parfait pour se préparer à monter au Lac Saint-Jean fêter le Jour de l’An!

Billets : https://goo.gl/xCStQN

[bs_smart_list_pack_end][/bs_smart_list_pack_end]

À voir à Québec – 26 octobre au 1er novembre 2017

Les mélomanes de Québec seront gâtés ces prochains jours alors que de nombreux concerts seront présentés un peu partout. C’est l’Halloween – déjà une occasion de faire la fête, mais l’offre de spectacles va beaucoup plus loin! On pour vous aider à naviguer à travers tout ça, on a fait une petite sélection :

 

Jeudi 26 octobre

Tout d’abord, il nous faut parler des Apéros FEQ qui sont de retour après une pause d’une semaine. Le groupe de la semaine : Zen Bamboo, un groupe de Saint-Lambert (pas celui du 83, mais plutôt celui du 450) qui propose un rock indé assumé. Avec sa prestation, la formation saura-t-elle convaincre le jury? Pour le savoir, il faudra aller constater par vous-mêmes. Dès 18 heures – GRATUIT

Quand il n’est pas en train de composer de la musique de film, l’auteur-compositeur-interprète Martin Léon compose ses chansons, qu’il interprète devant un public captif. Il viendra nous raconter les origines des chansons qui composent Les atomes. 20 heures – COMPLET

Les amateurs de folk rock à la Half Moon Run et cie ont rendez-vous au Cercle, qui présente le spectacle de Will Driving West, qui est à la veille de lancer son quatrième album. La formation sera précédée en première partie par Equse, un groupe originaire de Rimouski qui joue pas mal dans les mêmes eaux éclatées. Portes : 20 h / Spectacle : 21 h. BILLETS

Charles-Auguste lance son EP en trio au Fou-Bar. 20 h 30. CONTRIBUTION VOLONTAIRE

 

Vendredi 27 octobre

Les Chercheurs d’or lancent leur nouvel album Apollo (qui mérite une bonne écoute, on vous le dit d’avance) au Bar le Détour du Grand Théâtre de Québec. Pour le lancement, on nous a promis une prestation complète avec sept musiciens sur scène. Ça devrait être de toute beauté. 17 heures. GRATUIT

On a bien envie d’aller à la Librairie Saint-Jean-Baptiste voir de quoi a l’air Alexandra Lost, le nouveau projet d’inspiration eighties de Jane Ehrhardt et Simon Paradis. La première partie sera assurée par Megabat, de la synth-pop australienne menée par Harley Young. On va se shaker le popotin entouré de livres. Yeah! 20 heures. CONTRIBUTION VOLONTAIRE

Martin Léon présente le même spectacle que la veille, cette-fois de l’autre côté du fleuve, à L’Anglicane. 20 heures. COMPLET

Une nouvelle série de spectacles s’amorce au Café Wazo du Cégep de Sainte-Foy : le Franco Chaud. Pour sa première édition, on a eu la bonne idée d’inviter Mathieu Bérubé et Chassepareil. Portes : 18 h 30 / show : 19 h. 3 $ à la porte

Le rappeur Loud sera à la salle multi du Complexe Méduse. Entrée : 19 heures. BILLETS

 

Samedi 28 octobre

Qui dit fin de semaine d’Halloween dit ROCK et c’est ce qu’on va avoir au Cercle, dans le cadre du Rock City Horror Party 2017, alors qu’on pourra assister à une soirée qui déménage avec Les Breastfeeders et Xavier Caféïne (ainsi que Sweet Tooth et Chucky Macdonald). Portes : 20 heures / show : 21 heures. BILLETS

Aurore et Fria Moeras seront au Bar Jules et Jim, sur la rue Cartier. 21 heures. GRATUIT

La légende raconte que Jael Bird Joseph, découvert à l’émission La Voix en 2013, est un excellent auteur-compositeur-interprète. On pourra le constater par nous-mêmes au Vieux Bureau de poste de Saint-Romuald. 20 heures. BILLETS

 

Dimanche 29 octobre

Qui dit fin de semaine d’Halloween dit également SHOW AU PANTOUM et cette année ne fera pas exception puisque la petite salle du centre-ville accueille Choses Sauvages et Pure Carrière pour ce qui devrait être une Halloween magique. 20 heures. 10 $ À LA PORTE. BYOB

 

Lundi 30 octobre

Une belle soirée folk-pop en perspective alors que l’Australien Hein Cooper et la Française Pomme viennent nous rendre visite. Le premier achève son deuxième album, la deuxième va vous étonner avec les chansons pleines de sensibilité de son premier long-jeu. À voir, même si c’est un lundi soir. Portes : 19 heures / show : 20 heures. BILLETS

 

Mardi 31 octobre

Qui dit Halloween dit ROCKY HORROR PICTURE SHOW! Et cette année, ça se passe au Cinéma Cartier! En première partie de ce film-culte, nul autre que le célèbre usurpateur Anatole! 21 h 30. BILLETS

 

Mercredi 1er novembre

C’est le grand retour de l’Européen Piers Faccini et de ses magnifiques chansons au Cercle. La première partie sera assurée par Laura Lefebvre (qui s’est fait un pas pire lot de nouveaux fans en première partie de Philippe B samedi dernier). Soirée émouvante en perspective! Portes : 19 heures / show : 20 heures. BILLETS

 

ecoutedonc.ca se munit ENFIN d’un babillard pour annoncer les différents concerts qui auront lieu à Québec et en Mauricie. Vous voulez qu’on inscrive votre événement? Écrivez-nous à babillard@ecoutedonc.ca. Vous devez nous fournir : titre de l’événement, lieu, description (la plus détaillée possible), lien vers la billetterie (le cas échéant), lien vers l’événement Facebook et image (s’il s’agit d’une oeuvre ou d’une photo, veuillez nous mentionner son auteur – sinon nous ne publierons pas l’image).

[PHOTOS] Fred Fortin, « Un été signé Shawinigan », 14 juillet 2017

Fred Fortin était de passage à Shawinigan dans le cadre de la série de spectacles « Un été signé Shawinigan ». Lui et son acolyte de Galaxie, Olivier Langevin, sont débarqués avec leur rock pesant de garage progressif, prêts à en mettre plein les oreilles aux gens qui s’étaient déplacés à la Place du Marché. Pour la programmation complète c’est ICI

 

Voici le résultat en images.

Les suggestions de Marie-Michelle, semaine du 10 au 16 avril 2017.

Semaine de feu à l’horizon, j’espère que malgré un week-end riche en concerts intéressants, il vous restera de l’énergie pour occuper le congé pascal (si cela s’applique bien sûr). J’en profite également pour souhaiter un repos mérité aux beaux et aux belles ami.e.s des Nuits Psychédéliques qui nous ont offert des soirées absolument fantastiques et remplies de surprises.

J’ai beau regarder ce qui se passe à l’extérieur de la ville, cumuler les escapades à Montréal et ailleurs, je suis emballée par la diversité ainsi que par la qualité de la programmation cette semaine. Voici donc quelques idées de sortie qui me sont apparues incontournables:

Mercredi 12 avril

Musique pas d’air: Jacques Demierre/Gus Garside/Luke Dawson/Rémy Bélanger de Beauport/Pascal Landry/20h00/Contribution volontaire/Librairie Saint-Jean-Baptiste, 565 rue Saint-Jean, Québec.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/1865677007023924/

Musique pas d’air présente un fabuleux concert de musique improvisée avec des artistes européens ainsi que des musiciens incontournables de notre scène locale expérimentale.
Jacques Demierre, originaire de Suisse, est un pianiste improvisateur qui mélange acoustique et électroacoustique. Il donne également dans la performance poétique musicale. Gus Garside est un contrebassiste improvisateur britannique et coordonnateur pour Creative Minds, une organisation en lien avec les arts et les difficultés d’apprentissage. Les musiciens improvisateurs locaux Rémy Bélanger de Beauport (violoncelle) ,Luke Dawson (contrebasse) et Pascal Landry (guitare) se chargeront de lancer le bal. Un événement à voir et à entendre à la LIB!

Jeudi 13 avril

Jon Mckiel/Motherhood/Cousins/La Fête/22h00/10$ à la porte/Scanner Bistro, 291 rue Saint-Vallier Est, Québec.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/336321340097985/

Une sacré belle délégation art rock/pop/grunge en provenance des Maritimes vient nous caresser les oreilles ce jeudi au chic Scanner Bistro. À savoir,  Jon Mckiel et leur répertoire à la fois chaotique et mélancolique, les excellent.e.s Cousins qui donnent envie de surfer tout en demeurant très grunge, sans oublier Motherhood et son avant-rock qui ne laisse pas indifférent.e. Bien entendu, les joyeux troubadours de la Fête viendront également nous émouvoir avec leur douceur post-punk bien à eux. Un billet de dix dollars bien investi, tenez vous-le pour dit!

Abrdeen: lancement de l’EP ¨Endless nights and dreamlike mornings¨/17h00/Entrée gratuite/Le Cercle, 228 rue Saint-Joseph Est, Québec.

C’est sous une formule 5 à 7 au Cercle que le groupe Abrdeen lance son EP ¨Endless nights and dreamlike mornings¨ lequel décrit bien le son de la troupe menée par Meggie Lennon, soit un savoureux soft-rock planant et grisant.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/813829188767263/

Samedi 15 avril

Fiero/Sainte-Nitouche//Renaud Armstrong/22h00/Entrée gratuite/La Cuisine, 205 rue Saint-Vallier Est, Québec.

Abstraction présente une soirée électro à ne pas manquer à La Cuisine ce samedi! Au menu, (outre la délicieuse soupe à l’oignon gratinée) la musique vintage et déjantée du dj New-yorkais Fiero (horror disco new wave), sans oublier la talentueuse Bianca Héron alias Sainte-Nitouche (leftfield house, techno) et son acolyte Renaud Armstrong (house, techno).

Il est à noter qu’Abstraction se fait un devoir d’assurer une environnement  inclusif et non-violent, dans le but de de créer un espace sécurisant et non-oppressif pour le public.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/263797640746039/

Zoobombs/Oromocto Diamond/22h00/10$ à la porte/Scanner Bistro, 291 rue Saint-Vallier Est, Québec.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/1911207132432399/

P572 présente le duo punk art local Oromocto Diamond ainsi que le légendaire groupe rock japonais Zoobombs. Ce sera l’occasion pour les deux formations de se réunir à nouveau le temps d’un spectacle, par ailleurs, les gars d’Oromocto Diamond vont dévoiler un tout nouveau single qui paraît sur Paper LP de Pentagon Black. Une soirée à ne pas manquer, il va sans dire!

Dimanche 16 avril

Soirée africaine Paquinou/19h30/5$ à la porte et sur www.lepointdevente.com/Le Cercle, 228 rue Saint-Joseph Est, Québec.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/1616890078338900/

AfriQuébec productions présente une soirée de musique principalement subsaharienne, à savoir, du zouglou, coupé décalé, ndombolo, rumba, wizkid, mais également de l’afrotrap (rap français aux sonorités africaines ) et plus encore!  Billets en vente au coût de 5$ sur www.lepointdevente.com.

À voir à Québec : 29 mars au 1er avril

Gros, gros, gros week-end en vue en termes de spectacles présentés à Québec. En plus des suggestions présentées par Marie-Michelle hier (quelques perles très émergentes s’y trouvent), on a quelques incontournables à vous suggérer :

Mercredi 29 mars

Jérome Casabon – Photo : Jacques Boivin

On ne pourrait pas trouver mieux pour commencer la soirée : Jérome Casabon lance son premier album solo intitulé Pas pire content, qui sortira vendredi sur toutes les plateformes numériques (on vous en reparle). L’artiste de Québec nous présentera ses chansons au District Saint-Joseph dès 18 heures dans le cadre des ApérosFEQ. L’entrée est gratuite!

Autre lancement d’album, cette fois au Cercle : Pierre-Luc Lessard lancera son deuxième opus intitulé Soyons géants. Moins éthéré et plus pop que le premier album, les fans d’Alex Nevsky (entre autres) devraient s’y retrouver. La première partie sera assurée par Alicia Deschesnes. Les portes ouvrent à 19 h 45. Billets

Du côté de l’Impérial Bell, la soirée sera teintée de blues alors que l’homme-orchestre Steve Hill viendra en mettre plein les oreilles aux mélomanes. On nous promet un spectacle rugueux! La première partie sera assurée par Matt Andersen. Spectacle : 20 h. Billets

Louis-Jean Cormier, Impérial Bell, 11 novembre 2016

La Fondation du Cégep Garneau présente sa 19e soirée culturelle à l’auditorium du Cégep. En vedette : nul autre que Louis-Jean Cormier, qui présentera son magnifique spectacle solo Les passages secrets. Les billets ne sont pas donnés (20 $ pour les étudiants, jusqu’à 150 $ pour les autres), mais une communion avec le beau Louis-Jean, c’est toujours agréable. 20 h. Billets

 

Jeudi 30 mars 2017

Caravane – Photo : Jacques Boivin

À la salle multi du complexe Méduse, on vous propose une soirée sous le thème de la prohibition nommée Omerta. En plus de pouvoir faire une contribution à la Fondation de Lauberivière, vous aurez l’occasion de voir trois bands qui savent mettre le feu à la place : GazolineCaravane et Rednext Level. La soirée commence à 18 h avec un cocktail en compagnie des artistes et des artisans. La partie musicale commence à 20 heures. Billets

District St-Joseph, 26 mai 2016

Du côté de L’Anti, Joseph Edgar est de retour pour nous présenter les chansons de Ricochets (et de ses autres albums). Au menu : du folk-rock aux racines acadiennes, québécoises et très américaines. On va avoir ben du plaisir à faire du headbanging sur Overdrive Voodoo et à crier OÙ EST L’AMOUR sur Appel général. La première partie sera assurée par Ben Claveau. 20 heures. Billets

Au Cercle, les amateurs de hip-hop, trap et future bass apprécieront le spectacle du DJ prometteur Pham. La première partie sera assurée par TibeLili Cherry et Wolfer. Portes : 21 h 45. Billets

Vendredi 31 mars

Le Cercle sera des plus festifs avec le retour de la formation Gypsy Kumbia Orchestra et de Tremendo Pico. Portes : 20 h. Billets

Samedi 1er avril

Le Bal du Lézard accueille deux artistes talentueux : Laura Babin et Arriola. La soirée commencera avec le rock feutré et atmosphérique de Laura Babin, qui sera suivi par la pop électro d’Arriola. Une belle soirée pleine d’ambiances. Portes : 20 h. 10 $ Le concert sera retransmis en direct sur les ondes de CKRL 89,1.

À l’Impérial Bell, on va pouvoir assister à la traditionnelle grande débarque avec Bodh’aktanPépé et sa guitare (en solo… ça veut tu dire sans sa guitare?) et Ryan Kennedy. 20 h. Billets

Les suggestions de Marie-Michelle, du 30 mars au 2 avril 2017.

Mars tire déjà à sa fin. La fin de l’hiver rime avec l’arrivée d’une panoplie de spectacles intéressants, ce qui me réjouit profondément! C’est avec du soleil plein les yeux et le teint de moins en moins livide que je vous présente mes suggestions de concerts de la semaine :

Jeudi 30 mars 2017

Dangereens/Wolk /Jettison Horses/23h00/ 7$ à la porte/ Scanner Bistro, 291 rue Saint-Vallier Est, Québec.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/1241894115848380/

Pour la toute première fois, la formation montréalaise Dangereens sera de passage à Québec ce jeudi au Scanner Bistro. C’est un nouveau projet musical à saveur glam rock qui comprend des membres de Looses Pistons et de Brakhage. Par ailleurs, la formation post-punk Wolk ainsi que le trio hard rock Jettison Horses viendront s’ajouter à une programmation qui retient l’attention. C’est un rendez-vous!

Vendredi 31 mars 2017

Abrdeen/The Conditionners /18h00/Le Knock-Out, 291 rue Saint-Joseph Est, Québec.

C’est le lancement du vidéoclip

Jonathan Sonier et Rosemary McComeau/ 20h00/La Librairie Saint-Jean Baptiste, 565 rue Saint-Jean, Québec.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/1892382774311680/

 

Samedi 1er avril 2017

Festival Noir sur Noir/20$ à la porte ou 15$ en prévente/19h00/Le Sous-Sol du Cercle, 228 rue Saint-Joseph Est, Québec.

Lien vers l’événement Facebook: https://www.facebook.com/events/1154318387979353/

Noir sur Noir est un festival indépendant qui réunit 9 formations en un même soir au Sous-Sol du Cercle en ce 1er avril. Détrompez-vous, ce n’est pas une blague ou un poisson d’avril, l’événement aura bel et bien lieu. Au menu, plusieurs groupes locaux, mais aussi de l’extérieur, à savoir, Boy Rex, Castlefield BandDistance CritiqueÉlégieFirst GhostGrass DancersOne Flight DownStevenson, et Weird Star.

Les suggestions de Marie-Michelle, semaine du 13 au 19 mars 2017

Je dois l’avouer, je ne savais plus où donner de la tête la semaine dernière tant il y avait des spectacles alléchants à Québec. Comble de malheur cependant, je suis tombée malade, ce qui est venu bousiller mes plans. Je compte bien me reprendre et je vous invite à sortir de votre tanière pour vous en mettre plein les yeux et les oreilles!!!

Afin de poursuivre dans cette lignée de spectacles de qualité, voici quelques idées de sortie. Au menu cette semaine, on se la joue cozy, avec entre autres, du jazz, un peu de «dark folk», des chansons à texte et plus encore.

 

Mardi 14 mars 2017

Quartet Luneau/Le Blanc/Martel-Simard/Mail, Mardi-jazz, 20h30, 5$ suggéré, Fou-Bar, 525 rue Saint-Jean, Québec.

Comme à tous les mardis, c’est la soirée jazz au Fou-Bar. Cette semaine, on retrouve Patrice Luneau au saxophone, Alex Le Blanc à la contrebasse, Guillaume Martel-Simard à la guitare ainsi que Kenton Mail à la batterie. C’est un spectacle à contribution volontaire, mais un minimum de 5$ est suggéré.

Jeudi 16 mars 2017

Corey Gulkin (Corinna Rose)/ Sarahjane Johnston, 20h00, contribution volontaire, Librairie Saint-Jean-Baptiste, 565 rue Saint-Jean, Québec. 

L’artiste de dark folk Corey Gulkin, mieux connue sous le nom de Corinna Rose, est de retour à Québec dans le cadre d’une tournée qui l’amènera au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse ainsi qu’en Ontario. SarahJane Johnston ouvre le bal avec une prestation aux accents feutrés, le tout dans l’ambiance intime de la Librairie Saint-Jean-Baptiste.

Vendredi 17 mars 2017

Guillaume Pilote Quintet, 9$, 20h30, Bar Ste-Angèle, 26 rue Saint-Angèle, Québec.

Le percussionniste Guillaume Pilote s’entoure de musiciens bien connus de la scène jazz montréalaise, à savoir, des saxophonistes Erik Hove et Ted Crosby, du pianiste Rafael Zaldivar ainsi que du contrebassiste Levi Dover. C’est un concert présenté par le bar Saint-Angèle et Arté Boréal.

Samedi 18 mars 2017

Olivier Bélisle/ Olivier Larouche, 20h00, contribution volontaire, Librairie Saint-Jean-Baptiste, 565 rue Saint-Jean, Québec.

La Librairie Saint-Jean-Baptiste, en partenariat avec Routes d’artistes, présente Olivier Larouche et Olivier Bélisle, dans un concert où la chanson à texte est à l’honneur.

[FME] On débarque à Rouyn-Noranda pour la longue fin de semaine de la Fête du travail !

Du 1er au 4 septembre, Écoutedonc.ca envoie la coordonnatrice de la Mauricie et rédactrice (Karina Tardif), une rédactrice de l’équipe Québec (Arielle Galarneau), un photographe de l’équipe Québec (Sébastien Marcoux-Ouellet), une photographe empruntée (Marie-Clarys Taillon) et une rédactrice empruntée (Sarah Bélanger-Martel). Le convoi ira vivre l’expérience du Festival de Musique Émergente dans les confins de l’Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda.

Pour se mettre dans l’ambiance, on vous expose nos choix de spectacle coups de cœur !

Les choix de Karina Tardif 

karina

Pour moi le FME c’est autant pour retrouver nos artistes chouchous en spectacle que pour en découvrir de nouveaux et la découverte commence bien avant le festival. Dès la sortie de la programmation, j’ai épluché chacun des artistes en spectacle, un par un.. j’ai tout écouté. J’y ai découvert deux artistes, GaBlé et Aliocha, qui m’on fait vibrer complètement et c’est pourquoi ils font partie de mes coups de cœur que je veux voir en spectacle.

  • GaBlé– 3 septembre à 17h au Café-Bar l’Abstracto –

Ce trio de la Normandie revisite les bases de la musique instrumentale et semble avoir beaucoup de plaisir à le faire. Juste pour ça, j’ai envie de les voir en spectacle. Des airs légers, différents et changeants avec un vocal qui explore plusieurs styles en même temps. J’ai de la difficulté à faire autre chose en les écoutant tellement c’est captivant, alors j’ai hâte de m’en imprégner complètement en spectacle au FME !

  • Aliocha– 2 septembre à 19h au Cabaret de la dernière chance –

ll pique ma curiosité plus que tous les autres spectacles du FME… C’est tout simplement pour ça que je ne le raterai pas !!!

  • Rednext Level–  3 septembre à 22h à la Scène Paramount –

Je me demande si ça ressemblera à Alaclair, mais en duo… Sur CD, c’est un album coup de coeur et leur vidéoclip de Baby body de « bromance » est juste parfait. J’espère que l’ambiance sera aussi folle que leurs idées, leur image et leur propos et j’ai surtout hâte de danser sur Baby body.

  • Laurence Nerbonne– 2 septembre à 17h à La Légion –

Avant même que Laurence Nerbonne se lance en solo, elle était déjà un modèle d’audace féminin pour moi depuis que je l’ai vu au GAMIQ avec Hotel Morphée. C’est sans aucun doute l’artiste que j’ai écouté le plus en 2016 jusqu’à ce jour. Rien ne m’empêchera d’être au spectacle de Laurence Nerbonne. Sa pop, sa fougue et sa défense de la langue française font qu’elle est, pour moi, LA numéro un des artistes de l’année. Je pense que c’est un spectacle à vivre avec les yeux et les oreilles bien grands ouverts au FME !

 

Les choix d’Arielle Galarneau

13664646_1167393256635700_866153030_n

 

Pour aller au FME, j’hésite à mettre dans ma valise des escarpins dorés ou des bottes à cap. Finalement, je vais probablement emmener les deux, puisque la programmation va être aussi glamour que déjantée. Je sens mon cœur battre d’avance pour:

  • Yonatan Gat– 2 septembre à 23h30 et le 3 septembre à minuit au sous-sol du Petit théâtre du vieux Noranda –

Les terribles gars de Yonatan Gat, pour qu’ils me fuckent la tête avec leur rock psychédélique hyperactif.

  • Bernardino Femminielli– 3 et 4 septembre 17h au Trèfle noir –

Bernardino, pour son univers dégoulinant de glamour et de suaves saveurs.

  • Violett Pi– 3 septembre à 20h45 au Petit théâtre du vieux Noranda –

Pour sa prose étrange.

  • Royal Caniche– 3 septembre à 20h au Petit théâtre du vieux Noranda –

Pour équilibrer les choses, j’ai envie de bon gros stoner comme celui de Royal Caniche pour aller « varger dans l’tas », parce que « varger dans l’tas… c’est le fun.

 

Les choix de Sébastien « CheveuxDoux » Marcoux-Ouellet

seb

  • Bernardino Femminielli– 3 et 4 septembre 17h au Trèfle noir –

Succube multidisciplinaire, alliage d’un couple à la sexualité explosée et surtout, exposée sans pudeur et dans une démesure désarmante, BERNARDINO FEMMINIELLI nous réserve probablement un spectacle rempli de malaises, mais grandement fascinant. Musicalement, c’est comme tomber sur Stefie Shock sur la MDMA dans un petit bar karaoké sketch en 1999.

  • Bernhari– 3 septembre à 20h à l’Agora des arts –

Pour moi, la musique, ça doit être rempli de mystère et Bernhari en est l’incarnation même. Silhouette découpée dans une fumée épaisse sur scène, il nous garoche son rock stoner très puissant alors que l’on s’y attend le moins, pour ensuite poursuivre d’une sensibilité surprenante une balade psyché-sexy qui nous donne l’envie de balancer notre coeur par la fenêtre. Son dernier album, Ile Jésus, a été réalisé par Emmanuel Éthier ( Chocolat, Jimmy Hunt, le dernier de Mauves ), le Quincy Jones des réalisateurs Québécois.

  • Partner– 1er septembre à minuit au Cabaret de la dernière chance –

Ce groupe sort tout droit d’une ville complètement improbable au Nouveau-Brunswick, c’est-à-dire la petite ville universitaire de Sackville. Un petit bled très accueillant, aux habitants très polis, des petites rues tranquilles bordées par du beau gazon vert bien taillé. À chaque année en août,  la ville accueille le Sappyfest, un petit festival de musique émergente canadienne où les futurs nommés de la prestigieuse liste Polaris se retrouvent devant une centaine de personnes à l’haleine de donair dans un petit chapiteau planté au milieu de leur minuscule centre-ville. En plus de voir passer des artistes visionnaires, Sackville est aussi le quartier général d’une poignée d’artistes talentueux et surtout uniques. Partner est probablement le plus connu de cette portée, avec leur rock stoner queer assumé. Le groupe est mené par un duo de jeunes femmes qui pourraient aussi bien se lancer en humour, tellement elles vous feront rire avec leurs anecdotes juvéniles, mais toujours soutenues par un rock post-grunge très bien rendu.

  • Yonatan Gat– 2 septembre à 23h30 et le 3 septembre à minuit au sous-sol du Petit théâtre du vieux Noranda –

Tu vas entrer dans une salle sombre pour y retrouver une rédemption sonique, une messe de décibels qui te changera à tout jamais. Te voilà averti.

 

Les choix de Marie-Clarys Taillon

14111900_10207407945893228_513881817_n

  • Foreign Diplomats– 2 septembre à 17h à la Scène Évolu-Son –

Je l’avoue, je suis ce groupe de près. Originaire de mon patelin, l’énergique formation native des Laurentides ne me déçoit jamais. Depuis leur premier EP paru en 2013 cette formation ne cesse de surprendre le public, de plus leur dernier album Princess Flash (2015) est capable de faire lever les foules en quelques instants. Bref, le 5 à 7 le plus dansant du FME.

  • UUBBUURRUU-2 septembre à 00h45 et 3 septembre à 1h30 au sous-sol du Petit théâtre du vieux Noranda

Personne ne sait comment prononcer le nom de la formation montréalaise, mais plusieurs tentent, car ils font jaser ! Dernièrement de passage à Québec pour le Knock-out Fest ils ont rapidement séduit le public. Leur son loud et psychédélique ne donne pas envie de se coucher tôt ; cela tombe bien, car ils jouent deux fois et tard (ou tôt) la nuit !

  • BROWN– 2 septembre à 21h45 à la Scène Paramount –

Additionne un membre de Alaclair Ensemble(JAM), puis un membre de Dead Obies (Snail Kid) et ensuite leur propre père(Robin Kerr) ; quoi demander de mieux. Pour les indécis du rap Québécois, tu as rendez-vous avec la formation (et la famille) avec le meilleur taux de ‘’flow’’ au Québec. J’espère être autant charmée par leur spectacle que par leur premier album, mais j’ai aucun doute que cette fusion familiale va crée une magie sur scène.

  • Paupière– 3 et 4 septembre à 17h au Bar Le Groove –

Savez-vous que le trio Paupière a enregistré leur EP Jeune instant avec le programme Garage Band (logiciel inclus à l’achat d’un ordinateur Apple) ? Étonnant que le résultat soit aussi charmant et envoûtant. De plus, l’enregistrement s’est fait à distance alors quelle surprise il\elles nous réservent sur scène !

 

Les choix de Sarah Bélanger-Martel

sarqh

Le FME, c’est un beau marathon qui commence par 10 heures de char et d’excitation.
Le FME, c’est aussi beaucoup de questions.
Voici les plus existentielles, celles qui peupleront ma nuit d’autobus à traverser le Parc de la Vérendrye :
– Est-ce que le rock-punk-psychédélique des Israélo-New Yorkais Yonatan Gat fera autant fondre les cerveaux sous de hautes latitudes?
– Est-ce que le déjanté Bernardino Femminielli osera vraiment voler mon cœur, là là, à la toute fin de l’été, juste comme je m’apprêtais à déclarer Pandaléon ma découverte musicale de l’été?
– Voir Fred Fortin, dans le légendaire Cabaret de la dernière chance, ça va tu être magique? (ET POUF! On disparaît toute la gang dans le brouillard du rock.)
– Les Olympiques ont beau être finies, mais parmi les deux FME de ma vie, 2012 et 2016, qui gagnera les médailles du meilleur show de Plants & Animals et d’Avec Pas d’Casque?
– Pis Partner, là, c’tu vrai que c’est si bon que ça?
On s’en reparle dans…7 dodos!!!!

Certains groupes partent favoris pour la délégation d’Écoutedonc.ca qui s’en va au FME. Voyons voir si ce seront les mêmes coups de coeur au retour !

Voici d’autres suggestions de spectacles à voir: Jason Bajada, Groenland, Ludo Pin, Chantal Archambault, Lakes of Canada, Les Deuxluxes, UK SUBS, Mehdi Cayenne, Ariane Zita, Dan San, Samba de la muerte, Les Goules, Abakos, 2GPU (dear criminals), The vasts et Ponteix.

Bon FME et n’oubliez pas de nous suivre sur Instagram, Twitter et Facebook tout le long du festival !

[BD] Le OFF en images – Anthropologies imaginaires

Des aliens survolent tranquillement la Voie Lactée en quête de divertissement lorsqu’un beat déjanté parvient à leurs oreilles.

Que trouveront-ils sur Terre?

1X

3

Merci à Gabriel Dharmoo pour sa brillante performance qui fut un fameux coup d’envoi pour le OFF 2016. Je joins ici un extrait vidéo de son spectacle pour comprendre un peu plus ce qui se passe dans les images au-dessus !

À suivre…

[FESTIVOIX] Retour sur la deuxième journée (25 juin 2016)

Voici un résumé en mots et en images de notre deuxième journée au FestiVoix de Trois-Rivières.

They Call me Rico 

Festivoix 2016 - They call me Rico. Crédit photo : Adrien Le Toux.
Festivoix 2016 – They call me Rico. Crédit photo : Adrien Le Toux.

Frédéric Pellerin, ce trifluvien qui mène à bien son projet They call me Rico depuis quelques années, nous transporte dans son univers d’un surprenant mélange de blues/folk/ électrique. Seul sur scène en homme-orchestre, il nous présente quelques pièces de son dernier album This Time. J’adore le petit effet « buzzé » sur sa voix et sa guitare. C’est particulier, mais ça rend unique ses mélodies. S’amène sur scène son copain européen Charlie Glad muni de son violon électrique ainsi de Nicolas Grimard des Caïmen Fu à la slide guitare. L’énergie et la symbiose de ce trio nous diverti et nous passons une fabuleuse fin d’après midi ! (Nathalie Leblond)

Brassmob

Festivoix 2016 - Brassmob Crédit photo : Adrien Le Toux.
Festivoix 2016 – Brassmob Crédit photo : Adrien Le Toux.

Le groupe Brassmob, qui se donne comme mission de « libérer l’humanité du joug cruel de l’ennui », a joyeusement diverti les gens présents sur la scène des Voix Libres Rythme FM. Dans le décor enchanteur de la grande cour du Manoir Boucher de Niverville, la fanfare festive s’est adjointe de la renommée accordéoniste Carmen Guérard. Jazz et sonorités balkanes, celtiques et folkloriques se marient dans un répertoire qui se démarque de ce que fait le groupe habituellement. Les musiciens ont plutôt puisé dans le répertoire traditionnel québécois (Reel du Mont-Royal, Reel du Gaucher) ou contemporain en reprenant une pièce de la Bottine souriante et son Reel de Jos Cormier. La fête s’est poursuivie plus tard lorsque la troupe a paradé sur la rue des Forges, sous le regard initialement surpris des gens, pour ensuite conquérir de plus en plus des passants au fil de cette parade (des jeunes prenant même des égoportraits pendant que  Brassmob jouait). Ce deuxième spectacle s’est terminé sur (et surtout à côté) de la deuxième scène des Voix Libres Rythme FM, située sur ladite rue.  Il y a même Jacques Lemaire, plus connu comme le Cowboy de Trois-Rivières, qui a offert à l’improviste une danse pendant cette deuxième prestation ! (David Ferron)

Dumas

Crédits photos : Izabelle Dallaire Photographe
Crédits photos : Izabelle Dallaire Photographe

Je suis arrivée un peu d’avance pour le spectacle de Dumas, car j’appréhendais une foule de masse pour la 2e soirée du Festivoix qui s’annonçait très festive et bien remplie. Le chanteur, qui avait l’impression de se retrouver au «Stade olympique de Trois-Rivières» fait présentement le tour de plusieurs festivals. Il sera entre autres au Festival d’été de Québec, au Festif de Baie-St-Paul au Festival des bières du monde à Saguenay et au festival des Montgolfières de St-Jean-Sur-Richelieu (pour ne nommer que ceux-là). Comme il a plusieurs albums et EP à son actif, il a fait le tour de son répertoire tout en présentant plusieurs morceaux de son dernier album éponyme. Étant fan de ses albums moins récents comme Le cours des jours et Fixer le temps, je ne m’attendais pas à entendre un son autant électro-pop. Il a même remixé un de ses premiers grands succès, la chanson Je ne sais pas, dans un style électro-pop qui n’était vraiment pas désagréable à entendre. Somme toute, nous avons eu droit à un Dumas très énergique qui a bien réchauffé la foule, qui n’a cessé d’arriver tout au long du spectacle pour finalement bien remplir le site du FestiVoix. (Caroline Filion)

Les Cowboys Fringants 

Crédits photos : Izabelle Dallaire Photographe
Les Cowboys Fringants Crédits photos : Izabelle Dallaire Photographe

Mes attentes sont toujours énormes avant un spectacles des Cowboys. Ils ont tellement un répertoire énorme, non seulement de bonnes chansons, mais de chansons devenues des grands classiques québécois. On a eu droit à des veux classiques comme Marcel Galarneau, Le Shack à Hector, Joyeux calvaire, La manifestation, En berne et 8 secondes, entre autres. L’album Octobre sorti en octobre 2015 a déjà elle aussi ses grands classiques que leur public se fait un plaisir de crier tels que Marine Marchande, Pizza Galaxie et Octobre.

Toujours aussi engagés, toujours aussi jeunes (avec quelques poils gris en plus) et toujours aussi pertinents en spectacle, les Cowboys Fringants ont surpeuplé le site du FestiVoix hier soir.  On ne change pas une formule gagnante avec, entre autres, des cercles d’inconnus qui chantent en chœur, des solos toujours aussi incroyables de violon de Marie-Annick, des « mushpit » intenses et un long rappel avec des chansons comme Toune d’automne et Tant qu’on aura de l’amour. Quand il est rendu 23 h 50 et que le public en redemande encore, même après 2 h 30 de spectacle, c’est que c’était une belle soirée. Il faut dire, aussi, que c’était une foule record pour le FestiVoix ! (Karina Tardif)

Un lendemain de St-Jean-Baptiste, quoi de mieux que les Cowboys Fringants pour nous faire chanter leurs hymnes au Québec comme La Manisfestation et En Berne, qu’ils ont joué au plus grand plaisir des nombreux spectateurs. En commençant par l’entrainante Bye bye Lou, ils ont fait plusieurs pièces de leur dernier album Octobre, mais nous avons également eu la chance d’entendre des classiques comme Le Shack à Hector et Toune d’automne. J’ai été surprise d’entendre Awikatchikën qui n’est pas dans leur plus connue, mais qui reste un incontournable. Ils ont même entrecoupé la chanson 8 secondes par un bout de la chanson Juste pour voir le monde de La Chicane, que la foule a chanté à l’unisson pendant quelques secondes. Les anciens comme les nouveaux fans du groupe qui est un habitué du FestiVoix (ils sont venus à plus de 2 reprises dans les 5 dernières) ont été servis. Nous ne sommes donc pas surpris de voir qu’autant de gens se déplacent pour eux, car ils donnent un spectacle à la hauteur de leurs années d’expérience. (Caroline Filion)

Bleu Jeans Bleu

Crédits photos : Izabelle Dallaire Photographe
Bleu Jeans Bleu Crédits photos : Izabelle Dallaire Photographe

Avec tous les excellents spectacles qui se déroulaient à la même heure dans plusieurs bars de la ville, le choix était difficile. La seule image que j’avais de Bleu Jeans Bleu était leurs uniformes de scène entièrement en denim, qui donne une touche country, mais également un peu ridicule. C’est certainement volontaire quand on entend les textes du groupe qui ont une saveur humoriste bien à eux. Plusieurs doivent déjà avoir entendu Vulnérable comme un bébé chat qui passait beaucoup à la radio (le vidéoclip est savoureux!) et plus récemment Fifth Wheel (le vidéoclip est sortie le 15 juin, allez y jeter un coup d’oeil ICI). Le Temps d’une pinte était bien rempli de gens qui connaissaient pratiquement toutes les chansons du quatuor dynamique. Affublés de leurs chapeaux de cowboys, ils ne se sont pas laissé influencer par la chaleur qui régnait dans la brasserie et ont donné une performance impeccable. J’ai été agréablement surprise par le groupe qui me rappelait un peu André (la fameuse chanson Yolande Wong) avec une touche plus country. (Caroline Filion)

Brown

Brown. Festivoix 2016. Crédit photo: Martin Côté

Le trio familial rap Brown a rempli l’Embuscade. À minuit, la soirée n’était clairement pas finie encore. Greg « Snail » Beaudin-Kerr (Dead Obies), David « Jam » Beaudin-Kerr (K6A) et Robin Kerr (Uprising) ont joué les pièces Lonely, Brown, Brown baby et Me No Care. En mars dernier, ils ont sorti le simple Spring again, qu’ils nous ont fait l’honneur de jouer, « même si ce n’est plus le printemps », ont-ils dit. Tout au long de la prestation, le public était réceptif et les  » hey oh » de la foule étaient très énergiques et sentis. On avait vraiment l’impression d’être en famille dans l’Embuscade, la maison du rap ! (Karina Tardif)

Voici les photos de Adrien Le Toux, Izabelle Dallaire, Yoan Beaudet et Martin Côté: